Dans le cadre du projet SWAC (Sea Water Air Conditionning), l’île de la Réunion souhaite climatiser jusqu’à 60 bâtiments en utilisant de l’eau de mer. L’objectif vise à réduire, d’ici 2022, de 75% sa consommation d’énergie en matière de refroidissement de ses édifices. Cette solution a déjà fait ses preuves à Hawaï et en Polynésie.

Le projet SWAC fonctionne en pompant l’eau située dans les profondeurs de la mer, qui est à une température de seulement 5° à moins de 1 100 mètres. Ensuite, un échangeur thermique et un circuit d’eau douce permettent d’alimenter les systèmes de climatisation des bâtiments ciblés.

L’île de la Réunion envisage de démarrer les travaux en milieu d’année prochaine pour débuter l’exploitation courant 2017. Il est prévu de construire plus de 20 kilomètres de tranchées pour placer les canalisations et 7 autres kilomètres pour transporter l’eau de mer jusqu’à l’île. Une tranchée d’un kilomètre est prévue pour rejeter l’eau dans l’océan après utilisation.

Schéma expliquant le fonctionnement du SWAC :
7116647-10905358

Le projet coûtera 150 millions d’euros et permettra de créer jusqu’à 400 nouveaux emplois. Une belle opportunité car l’île compte 30% de chômeurs.

A savoir que ce projet entre dans le cadre d’un projet plus large, visant à permettre à l’île d’être en autonomie énergétique d’ici 2030.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici