La technologie a ses avantages et ses inconvénients. Si les avantages ont tendance à être plus nombreux, les inconvénients quant à eux sont parfois dramatiques et aboutissent à des situations inédites comme celle que vit la ville de la Nouvelle-Orléans. En effet, la cité américaine est paralysée depuis plusieurs jours suite à une cyberattaque qui l’a littéralement ramenée à l’âge de pierre.

Une année faste pour les criminels du Web

2019 n’est pas encore finie mais les criminels de la toile s’en donnent à cœur joie afin de déstabiliser des installations informatiques ou dans le cas actuel, des villes.

Un ransomware – Crédits photo : Flickr

En effet, cette année a été très prolifique pour les hackers qui ont multiplié les attaques et cyberattaques perpétrées aux quatre coins du monde. Les spécialistes en sécurité informatique peuvent en témoigner, aussi bien ceux proches des cryptomonnaies que des centrales de données.

On a dénombré des dizaines de milliers d’euros dilapidés par des hackers suite à des attaques ciblées en 2019 sur les plateformes de minage ou de trading de cryptomonnaies. Cependant, à la Nouvelle-Orléans c’est bien les infrastructures de la ville qui étaient visées.

Une attaque ciblée et rondement menée

Comme l’explique le journal local The Times-Picayune dans un article paru le 17 décembre dernier, l’attaque a débuté mardi dernier au petit matin. Et au départ ladite attaque avait été jugée suspecte. Les pouvoirs publics n’ayant pas voulu alerter l’opinion publique.

Dans les faits les pirates ont déchaîné plusieurs ransomwares. Ainsi qu’une attaque de phishing. Le but était de forcer la main à la municipalité afin que celle-ci livre des noms d’utilisateurs ainsi que leurs mots de passe. Le but de cette manœuvre demeure inconnu. Cependant, depuis lors l’accès aux services publics en ligne est tout bonnement coupé. De même que les bornes WiFi de l’intégralité de la ville.

Un ransomware – Crédits photo : PxHere

De plus pas moins de 10 000 ordinateurs appartenant à la municipalité ont été infecté d’un virus polymorphe inédit que certains spécialistes disent n’avoir jamais vu.

Source :

Sciencepost

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici