Les découvertes et progrès sont en général réalisés en temps de crise. Avec la crise du nouveau coronavirus et la pandémie du COVID-19, l’humanité doit rivaliser de majesté avec l’innovation pour développer des moyens inédits de fabrication, de conception, de consommation et même de consultation d’un médecin. Dans ce cas précis un ingénieur Français vient de dévoiler un ustensile qui pourrait bien révolutionner la télémédecine. il s’agit d’un stéthoscope connecté et qui s’imprime en 3D.

Un stéthoscope ça sert à quoi au fait ?

Chaque fois que vous allez consulter un médecin, ce dernier pose sur votre poitrine, votre dos ou votre ventre un ustensile qu’il accroche ensuite à ses oreilles. Cet ustensile porte le nom de stéthoscope. Le stéthoscope permet d’écouter et d’apprécier les bruits organiques inhérents à certains organes creux. Notamment le cœur, les poumons et les intestins.

SKOP, le stéthoscope connecté et imprimé en 3D – Crédits photo : SKOP

Les modifications de ces bruits organiques signent dans certains cas des maladies reconnaissables rien qu’à l’écoute. Par exemple des souffles cardiaques. Or dans le cadre de la télémédecine, le médecin n’est pas auprès de vous et ne peut donc techniquement pas ausculter votre cœur, vos poumons… La solution serait un stéthoscope connecté, qui reproduirait numérique le bruit qu’il perçoit. Pour que le télémédecin apprécie ces derniers.

Un stéthoscope connecté, qui peut sauver la vie

Avec le COVID-19, la télémédecine s’est développée et répandue. Du coup, les accessoires et ustensiles des médecins se doivent aussi d’évoluer et s’adapter. Le stéthoscope connecté peut aider à évaluer le rythme cardiaque à des centaines de kilomètres de son télépatient.

SKOP, le stéthoscope connecté et imprimé en 3D – Crédits photo : SKOP

Développé par le Français Cyrille Lecroq, le stéthoscope connecté est en cours d’agrémentation à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament).

Impression 3D, quand tu sauves des vies

Comme bon nombre d’ustensiles médicaux désormais. Notamment des implants auditifs ou des prothèses, le stéthoscope connecté de Cyrille Lecroq est imprimable en 3D.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici