Le Groupe Casino, présidé par Jean-Charles Naouri, a annoncé, mi-décembre, avoir levé avec succès 625 millions d’euros pour poursuivre le renforcement de sa structure financière. Ce fonds contribuera au financement de l’offre de rachat obligataire en cours pour un montant maximal de 1,35 milliards d’euros.

Le Groupe Casino a annoncé, le mercredi 9 décembre 2020, avoir mené avec succès deux opérations de financement dans le cadre de la poursuite du renforcement de sa structure financière. La première concerne l’émission d’une obligation non sécurisée de 400 millions d’euros, portant un coupon de 6,625% et de maturité janvier 2026.

Quant à la seconde émission, elle est relative à un abondement de 225 millions d’euros du prêt à terme (Term Loan B) de maturité janvier 2024, à un prix d’émission de 99,75% du nominal. Le montant total de ces financements s’élève à 625 millions d’euros, au-delà donc de ce que le Groupe espérait (500 millions d’euros). Ce surplus s’explique par la sursouscription qui s’est  opérée de la part d’investisseurs diversifiés.

Financer l’offre de rachat obligataire en cours

Pour le groupe de Jean-Charles Naouri, les deux nouvelles opérations s’ajouteront aux produits des cessions de Leader Price et au compte séquestre (735 millions d’euros) pour financer l’offre de rachat obligataire en cours visant les souches 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025, pour un montant maximal de 1,35 milliards d’euros.

Le distributeur compte communiquer les résultats de l’offre de rachat au marché le 21 décembre prochain. Il précise que les fonds levés et éventuellement non utilisés au terme de l’offre de rachat iront sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette, en vue d’opérations ultérieures.

Une opération qui intervient après la finalisation du deal avec Aldi

Le 30 novembre dernier, le groupe de Jean-Charles Naouri a, en effet, finalisé la vente de 545 magasins Leader Price, 2 supermarchés Casino et 3 entrepôts au discounter Aldi pour une valeur d’entreprise de 717 millions d’euros. Ces cessions portent le montant des cessions d’actifs non stratégiques finalisées à 2,8 milliards d’euros depuis juillet 2018.

Elles s’inscrivent dans le vaste plan de cessions de 4,5 milliards d’euros programmé par le distributeur français et son président, Jean-Charles Naouri, d’ici à mars 2021.

Parallèlement à ces cessions d’actifs, le groupe Casino continue à accélérer sur ses priorités stratégiques pour s’adapter à l’évolution des besoins, que ce soit sur les segments porteurs de la proximité, du premium ou encore du e-commerce, via sa filiale Cdiscount. Outre ces activités, le groupe de Jean-Charles Naouri accélère également dans les nouvelles activités, que sont l’énergie et la data. Sur ces deux domaines, le distributeur peut tout particulièrement compter sur GreenYellow, sa filiale spécialisée dans les énergies renouvelables, et sur relevanC, experte dans les solutions de marketing digital pour les marques et retailers.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !