Nikola Jokic, LeBron James, Joel Embiid, Stephen Curry, Giannis Anteteokounmpo… ces cinq hommes devraient se battre jusqu’à la fin de saison régulière de NBA pour le trophée de MVP, récompensant le meilleur joueur de l’année. Retour sur leurs statistiques énormes depuis le lancement de la saison, en décembre dernier.

Outre la franchise vainqueur des Play-offs, qui vient récompenser une année réussie avec le titre de champion NBA, les amoureux du basket-ball attendent un autre trophée important, celui de Most Valuable Player. Le MVP récompense, chaque année, le meilleur joueur de la saison régulière, l’équivalent dans le football du Ballon d’Or mais exclusivement pour la ligue américaine. Les plus grands noms ont remporté ce trophée, à l’image de Michael Jordan, Kobe Bryant, Magic Johnson ou évidemment LeBron James. Véritable distinction personnelle, elle offre une reconnaissance éternelle et permet de rentrer dans le panthéon du basket américain.

L’an passé, pour la deuxième saison consécutive, Giannis Antetokounmpo a remporté ce trophée et est considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs du monde. Toutefois, cette saison, l’ailier fort grec devrait avoir pas mal de concurrence. S’il a un peu levé le pied, il est surtout mis en concurrence avec des joueurs en très grande forme depuis le mois de décembre.

Pour commencer, il est nécessaire d’évoquer les prestations monstrueuses de Nikola Jokic. Le pivot de 25 ans, qui culmine à 2m11, fait parler sa technique et sa science du jeu sur les parquets américains. En 36 minutes de moyenne, il plante 27,4 points de moyenne, pour 11,1 rebonds et 8,6 passes. Très propre au niveau de la précision, il est à 57% au tir, et 40% à trois points. Toutefois, l’équipe de Denver n’est que huitième de la conférence ouest et les prestations des franchises sont également prises en compte dans les votes, que ce soit de la presse, des coaches ou des joueurs. Pour espérer remporter le trophée de MVP, Jokic doit donc gagner plus de matchs et amener les siens vers les sommets.

De son côté, Stephen Curry profite de l’absence de Klay Thompson pour enchainer les prestations XXL. Evidemment, l’absence de son lieutenant numéro 1 a un impact sur le bilan de l’équipe (7ème à l’Ouest), mais le Chef Curry assume son statut, lui qui a été élu MVP unanime en 2016. Une première de l’histoire. Cette saison, il affiche 30 points de moyenne à 49% aux shoot dont 42,5% à trois points. Il a notamment fait des pointes à plus de 40 points ! Joel Embiid, qui a lancé son projet « Trust the Process » depuis plusieurs années maintenant, déroule cette saison sur les parquets. Inarrêtable dans la raquette et débarrassé des blessures qui l’ont frappé cette saison, le Camerounais tourne à près de 30 points de moyenne également (29,7 points, avec près de 11 rebonds. Le natif de Yaoundé place sa franchise de Philadelphie en tête de la conférence Est.

Les Sixers sont séduisants depuis le début du championnat et sont les favoris pour les paris de basket-ball à finir en tête de la conférence. Embiid prétend donc au titre de MVP, comme LeBron James. La star des Los Angeles Lakers, attendus par les bookmakers pour remporter un nouveau titre, n’a plus besoin d’être présentée puisqu’elle est l’icône de la NBA. Champion en titre et MVP des finales, il souhaite garnir encore plus son armoire à trophée cette année.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici