Shop

Faut-il se lancer dans le secteur du CBD ?

CBD : ces trois lettres qui correspondent à l’acronyme de « cannabidiol » sont très employées en France ces dernières années. Cela continuera sans doute dans les temps à venir puisque les recherches sur cette molécule extraite du cannabis ne sont qu’à leurs débuts. Les travaux scientifiques déjà réalisés dans diverses régions du monde ont permis de mieux connaître le CBD. Ce cannabinoïde est en effet autorisé dans de nombreux pays qui l’interdisaient il y a encore quelque temps. La consommation du CBD étant en nette hausse, le marché est assez florissant de nos jours. Faut-il pour autant investir le secteur ?

L’assouplissement de la législation sur le CBD

Le CBD n’est pas un produit stupéfiant ; voilà ce qu’il faut essentiellement retenir de la législation française sur la substance. L’État français a en fait revu son cadre réglementaire concernant le CBD suite à une décision de la CJUE (Cour de Justice de l’Union européenne). Pour rappel, en 2018, deux vendeurs de produits à base de CBD ont été condamnés par la justice française, chacun à une peine d’emprisonnement avec sursis et une amende. Les deux condamnés ont alors fait recours à la Cour d’appel d’Aix-Marseille.

Cette dernière juridiction a saisi à son tour la CJUE pour qu’elle se prononce sur cette affaire dénommée “Kanavape  ». La décision de CJUE, intervenue en novembre 2020, annule le verdict de la justice française, et rétablit les deux citoyens français dans leurs droits. Elle a stipulé qu’en l’état actuel des études scientifiques, le CBD ne saurait être considéré comme un stupéfiant. Elle a clairement indiqué que son commerce ne peut être interdit au sein de l’Union européenne pour des raisons relatives à son prétendu caractère de stupéfiant.

Le 30 décembre 2021, l’État français a publié un nouvel arrêté qui prend en compte cette décision de la CJUE. L’affaire Kanavape concernait l’huile de CBD. Mais la nouvelle règlementation ne se limite pas à ce produit à base de CBD. L’assouplissement de la législation se manifeste par l’augmentation du taux de THC autorisé dans tout produit contenant du CBD, passant de 0,2 à 0,3 %. Auparavant, ce n’étaient que les graines et les fibres de chanvre (ou cannabis) qui pouvaient être exploitées.

Avec la nouvelle réglementation, toutes les parties de la plante sont autorisées à l’exploitation industrielle. Cela signifie que vous avez la possibilité de commercialiser des produits à base de CBD issus des différentes parties de la plante. Si vous désirez vous lancer dans le secteur du CBD, vous pouvez consulter à titre d’exemple le site passion-cbd.fr, pour avoir des avis sur les boutiques commercialisant des produits à base de CBD.

L’établissement d’une industrie du CBD en France

La disparition des fausses idées sur le CBD se fait progressivement, et favorise le développement d’une véritable industrie de la molécule. La France se présente aujourd’hui comme un pays où la consommation du cannabidiol entre davantage dans les habitudes des consommateurs. La croissance du marché du CBD dans l’Hexagone se constate avec les enquêtes des professionnels du secteur. L’Association européenne du Chanvre industriel indique à ce sujet que la France est le premier producteur de chanvre en Europe.

industrialisation du cbd

D’après une enquête de Grand View Research, près de 10 % des Français sont des consommateurs de produits à base de CBD. Cela correspond à plus de 6 millions de personnes. Ce pourcentage est inférieur à celui récolté en Europe par la même enquête, et qui est de 16 %. Cela prouve que le marché français a encore un peu du retard sur ses voisins de l’espace européen. Avec la nouvelle réglementation, les boutiques de CBD devraient connaître plus d’affluence.

Ludovic Rachou, président de l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre, a affirmé que le secteur du CBD en France a généré un chiffre d’affaires allant de 100 à 150 millions d’euros en 2021. Selon les estimations, ce chiffre devrait monter jusqu’à 700 millions d’euros à la fin de l’année 2022 (source : usinenouvelle.com). Ces chiffres qui font entrevoir la vitalité de la filière du CBD. L’investissement dans ce secteur serait donc une bonne idée.

Secteur du CBD : un marché évolutif

Le marché du CBD est encore embryonnaire en France, mais il est prometteur. Le chiffre d’affaires des commerçants prouve que c’est un secteur concurrentiel, sur lequel il serait idéal de se positionner assez tôt. Les habitudes de production et de consommation ne cessent d’évoluer. Pour se conformer à la législation, les vendeurs choisissent avec grande attention les produits à mettre sur le marché.

Et pour satisfaire tous les goûts, ils proposent de plus en plus produits à base de CBD. La molécule tirée du chanvre se retrouve ainsi dans des aliments tels que les huiles, les bonbons, les gâteaux, les pizzas, etc. Il existe ainsi une multitude de produits que vous pouvez commercialiser en vous lançant dans la filière du CBD.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !