Eco

Inflation : les opérations du groupe Casino pour soutenir ses clients

Alors que le portefeuille des Français est de plus en plus touché par une inflation galopante, les distributeurs, à l’instar du groupe Casino, se mobilisent pour aider leurs clients. Le groupe de distribution stéphanois a en effet multiplié les opérations commerciales ces derniers mois.

Les Français sont de plus en plus frappés par la crise inflationniste. 82% d’entre eux déclarent ainsi avoir ressenti une baisse de leur pouvoir d’achat au cours des 4 derniers mois, si bien que le pouvoir d’achat est désormais la préoccupation principale des Français, après l’environnement. C’est dans ce contexte de plus en plus tendu que les grandes enseignes comme le groupe Casino s’engagent à aider les ménages. Le distributeur stéphanois a récemment mis en œuvre de nombreuses opérations commerciales pour lutter contre l’inflation et préserver le pouvoir d’achat de ses clients.

Au mois de mai 2022, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri a tout d’abord donné un coup de pouce au pouvoir d’achat des personnes de plus de 65 ans et aux étudiants en revoyant à la baisse le prix de l’abonnement Casino Max. Ainsi es séniors paient désormais 3 euros par mois au lieu de 10 et bénéficient également d’une remise de 10% sur l’ensemble des achats. De la même façon, les étudiants paient désormais quant à eux 2 euros pour s’abonner.

Fin juillet, le groupe Casino a mis en place une opération inédite : transformer les tickets de péage en bons d’achat. Du vendredi 29 au dimanche 31 juillet, les clients ont ainsi pu échanger leurs tickets de péage contre des bons d’achats dans les supermarchés et hypermarchés. Les bons ne pouvaient toutefois pas dépasser 40 euros et ne pouvaient être utilisés qu’à partir de 100 euros d’achat en magasins.

Le gaspillage alimentaire devient de moins tolérable à mesure que la crise économique s’aggrave, et le groupe de Jean-Charles Naouri privilégie depuis début août les « paniers antigaspi », contenant des fruits et légumes abîmés mais dont la qualité n’est pas remise en cause. Chaque boîte, contenant 3 kilos de denrées et ne coûte que 3 euros. Selon la marque, cette démarche permettrait la sauvegarde de 75 tonnes de nourriture par mois.

Dans l’optique d’alléger la facture des clients, le distributeur vend ses fruits et légumes à 1 euro le kilo chaque vendredi et samedi. La différence entre le prix au kilo payé et le tarif est remboursée sous forme de bon d’achat (à partir de 50 euros de dépense dans le magasin). Le groupe Casino s’est également attaqué au sujet du prix de l’essence. Il y a six mois, le groupe stéphanois a relancé l’opération (ayant pris fin le 31 août), qui consiste à vendre son carburant à 85 centimes le litre les week-ends. Le principe est que le client paye son prix à la pompe, puis reçoit un bon d’achat correspondant à la différence entre le vrai prix du litre de carburant et la somme de 85 centimes le litre.

Du 25 août au 5 septembre, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri a en effet proposé son carburant au prix de 70 centimes le litre dans une dizaine de supermarchés et hypermarchés. A l’inverse de la précédente promotion, celle-ci était aussi valable en semaine. Le système de bon d’achat restait inchangé.

En plus des rabais sur le carburant, le groupe Casino a proposé des remises temporaires sur le matériel scolaire, via son opération « fournitures pour 1 euro ». Durant deux sessions (du 25 août au 27 août et du 1er septembre au 3 septembre) les clients se sont vu remettre un bon d’achat inférieur d’un euro par rapport au total de leur ticket de caisse. Exemple : pour 40 euros d’achat de fournitures scolaires, l’enseigne offre 39 euros de bon d’achat (montant maximum).

De plus, le groupe Casino a lancé une nouvelle enseigne anti-inflation : O’Caz. Ce magasin hybride, actuellement en test à Vals-près-le-Puy (Haute-Loire), propose à la fois des lots de produits de marques à prix cassés, du textile de seconde main, de la vaisselle, de la déco, de l’électroménager ou encore des portables reconditionnés. L’objectif étant une nouvelle fois d’alléger la note à la caisse pour les clients en mal de pouvoir d’achat, avec des prix pouvant aller jusqu’à 70% moins cher que le neuf.

Enfin, le 12 septembre dernier, les enseignes du groupe Casino ont décidé de bloquer les prix de 550 produits dans l’ensemble des supermarchés et hypermarchés du territoire, et ce jusqu’au 4 décembre 2022. « En cas d’augmentation du prix liée à l’inflation des matières premières, les enseignes Casino s’engagent à rembourser la différence entre le prix bloqué et le prix payé en caisse sous forme de bon d’achat », précise un communiqué du groupe.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !