Auto

Zenpark, la start-up qui facilite le stationnement

Quand votre smartphone devient copilote… Source : Zenpark

Il n’est pas toujours facile de se garer en agglomération. Le constat est encore plus vrai pour les détenteurs d’un monospace ou d’une grosse voiture… Mais alors, comment faire pour éviter de tourner en rond pour trouver à se stationner ? L’appli de Zenpark est là pour ça !

Remédier au calvaire des automobilistes en ville

Le point de départ du succès de Zenpark, c’est la réalité. En effet, la start-up n’a eu aucun mal à constater – et à expérimenter – le manque de places de parking dans les grandes villes françaises.

Figurez-vous que la ville de Paris, centre névralgique de l’Hexagone, ne compte que 800 000 stationnements, dont plus de 500 000 souterrains ou réservés… Malgré les parcmètres, les places sont rares, ce qui ne donne pas envie de circuler ! À travers l’ensemble du continent, 7 millions de places seraient inutilisées dans les établissements privés.

Le principe de Zenpark est d’optimiser l’utilisation du parc disponible. L’objectif de la société est principalement de mettre à contribution des institutions dont les parkings peuvent être pleins la nuit mais vides le jour (ou vice versa). Ce sont par exemple les hôtels, les restaurants, des résidences privées… Voici une courte présentation du concept en images :

À ce jour, près d’un demi-millier de parkings sont concernés. Cela représente un peu moins de 10 000 places. Sans surprise, c’est Paris la municipalité la mieux lotie, devant Lyon, Lille et Toulouse. Mais bien d’autres métropoles sont représentées, comme Marseille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Grenoble, Reims et Montpellier.

Le décollage de Zenpark

La start-up Zenpark a vu le jour à la fin de l’année 2011 pour lancer son concept dès 2013. Elle noue des accords avec des détenteurs de parkings, quelle que soit leur forme juridique ou leur activité principale. On y trouve même des bailleurs sociaux… ou des immeubles en cours de construction !

Les parkings partenaires disposent ainsi d’un boîtier Zenpark, tandis que la jeune entreprise a développé une appli sur smartphone à l’attention des usagers. L’abonnement à cette application peut se faire à l’heure comme sur un mode hebdomadaire ou mensuel.

Le logo d’une start-up qui souhaite faciliter le stationnement en ville. Source : Zenpark

Les conducteurs peuvent non seulement savoir où il y a de la place, mais également la réserver. Cette option mettra sans doute fin à plus d’un tracas. C’est l’idéal pour rouler serein.

Au printemps 2016, le groupe en plein essor avait levé auprès de MAIF Avenir un investissement de 6,1 millions d’euros. De quoi consolider ses activités et tourner ses regards vers l’étranger !

Aujourd’hui, le résultat est là : la start-up Zenpark peut s’arroger le titre de « 1er opérateur de parkings partagés automatisés d’Europe ». Un succès que le PDG William Rosenfeld n’a de cesse de consolider, le regard tourné vers l’avenir.

En bref, nous remarquons qu’avec un peu d’imagination les moyens de faciliter la vie des automobilistes sont nombreux.

Source :

Le Monde

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline