Santé

BIOptimize mise sur le profilage intelligent

Nathalie Jourdan-Salloum présentait sa start-up BIOptimize en 2014. Source : YouTube (vidéo dans l'article)

En Champagne, la start-up BIOptimize attend la consécration. Impliquée dans les sciences du vivant, elle développe un profilage intelligent utile pour la santé publique. Peu à peu, les portes s’ouvrent pour soutenir son projet. Faisons le point sur cette entreprise innovante !

Un pas après l’autre

C’est en 2011 que les deux co-fondateurs de BIOptimize ont décidé de se démener pour innover dans le domaine de la santé près de Reims. En 7 années, Dominique Salloum et Nathalie Jourdan auront remédié à bien des obstacles. Le 1er mars 2018, ils étaient à Châlons-en-Champagne à l’occasion d’un déplacement présidentiel d’Emmanuel Macron. Et le président de la République s’est engagé à soutenir leur projet et à les recevoir au palais de l’Élysée. C’est une bienveillance née le 24 avril 2016 lors de la foire mondiale de Hanovre. On peut toujours préférer un sacre royal dans la cathédrale de saint Rémi… mais ce n’est déjà pas mal du tout ! Les 11 500 € de chiffre d’affaires de 2013 semblent désormais très loin ! Pourtant, cette année-là, la société était déjà présentée par France 3 :

L’aventure a commencé à Taissy en Champagne, dans la Marne, avant de se poursuivre à Cormontreuil, une commune adjacente. À la base, nous trouvons l’expertise franco-canadienne de Nathalie Jourdain-Salloum, docteur en mathématiques appliquées ainsi qu’en chimie. Ça en impose ! Passée par L’Oréal, Pfizer et Pasteur, elle a engrangé une belle expérience. Son mari et associé dans l’aventure, Dominique Salloum, est pianiste professionnel, ce qui ne l’a pas empêché de se passionner pour l’IA !

Le profilage intelligent : ça sert à quelque chose ?

Clairement, la SAS champenoise BIOptimize est une spécialiste des sciences du vivant. Une fois n’est pas coutume, tout est dit dès l’étiquette ! S’appuyant sur les dernières technologies informatiques, cette entreprise a pu développer un nouveau processus de profilage intelligent. Cette innovation est très précise en vue de constituer des cartographies des populations en partant d’éléments et de critères aussi variés que compliqués, l’enjeu étant de les imbriquer de manière pertinente. Les principaux sont naturellement le sexe, l’âge, le poids, le mode de vie, la glycémie, le ressenti des douleurs et le génome.

Intelligence artificielle, santé et Big Data se rejoignent donc dans ce projet de profilage intelligent. Ce n’est pas un hasard si le slogan commercial de la start-up est : « Your Data Made Easy ». Le choix de l’anglais illustre d’ailleurs l’ouverture internationale de BIOptimize et le potentiel planétaire de sa solution. Mais cette ambition ne sera jamais mieux présentée que par son initiatrice :

Côté applications, ces profilages intelligents devraient spécialement intéresser les laboratoires souhaitant commercialiser de nouveaux médicaments. L’identification des différents types de répondeur sera optimisée. Cela pourrait permettre d’éviter à l’avenir des erreurs aussi cinglantes que celles du Vioxx outre-Atlantique et du Mediator dans l’Hexagone… Ce serait l’idéal, aussi bien pour les laboratoires pharmaceutiques que pour les populations et les pouvoirs publics.

En outre, le même concept pourrait être transposé dans des domaines complètement différents. Les services de renseignement pourraient mieux cerner les personnes en voie de radicalisation, ou les services fiscaux détecter les fraudeurs. Ainsi, il n’est pas étonnant que BIOptomize ait reçu deux prix InnoStart en 2014, lesquels ont été remis par l’entremise de Cédric Villani. Après un long accompagnement de la BPI (Banque publique d’investissement), le jeune groupe s’apprête à lever un million d’euros pour étoffer son escadron de commerciaux et le développement de son programme informatique.

Source :

L'Union

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline