Alimentaire

Un robot pour cueillir les fraises !

De succulentes fraises… Source : Pxhere

Ça y est, elles commencent à arriver sur les marchés, dans leurs belles barquettes, en attendant de les voir mûrir dans nos propres jardins dans quelques longues semaines encore… Oui, nous voulons bien sûr parler des fraises, ce fruit faisant le plaisir des gourmands grands et petits ! Gariguette, mara des bois, reine des vallées ou encore charlotte : la fraise a désormais son robot cueilleur dédié, grâce à la start-up Octinion !

Un robot bien gourmand…

La culture des fraises est un segment important de l’agriculture dans de nombreuses contrées. Cette saison 2018 est l’occasion de tester à l’épreuve du réel le petit bijou conçu par l’entreprise Octinion…

Le but est de réduire les coûts de la main-d’œuvre dans le ramassage des fraises mûres devant ensuite être commercialisées. Ce sera aussi autant de temps de gagné pour les cultivateurs, dont l’organisation quotidienne au moment des récoltes sera grandement facilitée. C’est une création de l’ingénieur Tom Coen qui devrait permettre d’améliorer la productivité des exploitations de fraises des pays les plus riches.

Le robot cueilleur de fraises en question se positionne en dessous des fruits. Il les « gobe » ensuite, sans les abîmer, à l’aide de deux grandes mandibules imprimées en 3D, censées remplacer la main de l’homme. La serre est son milieu naturel d’évolution. Une vidéo très parlante nous le montre en action :

Avec ses algorithmes, ce robot repose sur l’IA ainsi qu’une vision dite « artificielle ». Il est par conséquent capable de déterminer si une fraise est mûre et donc propre à être cueillie. Son rythme est une fraise cueillie toutes les cinq secondes : c’est une cadence qui reste moins élevée que les capacités humaines, sauf qu’elle peut être maintenue tout le temps. Y compris la nuit et les jours chômés donc !

Octinion, une jeune pousse qui ne voit pas rouge

Le principal défi affronté par la start-up Octinion a été de conférer à son robot toute la délicatesse requise pour ne pas abîmer les fruits. Cette agilité repose sur son bras pouvant incliner chaque fraise jusqu’à 90° afin d’en faciliter le décrochage. Après des essais réussis en labo, ce cueilleur de dernière génération va enfin pouvoir évoluer dans le monde réel. Les grandes exploitations hors sol, souvent dites « industrielles », devraient être ravies de sa démocratisation.

Cette technique de cueillette robotisée est en outre appelée à être adaptée à d’autres types de fruits ou de légumes. On ne se lasse vraiment pas de regarder les prouesses du prototype d’Octinion mis au point dès 2016 :

D’un point de vue historique, Octinion est une entreprise née en Belgique. Ses bureaux se situent d’ailleurs dans la banlieue de Louvain (Interleuvenlaan à Heverlee-Leuven). Sa vocation internationale est clairement assumée sur son site Internet qui utilise la langue anglaise.

La société a été fondée par deux docteurs et ingénieurs : Tom Coen et Jan Anthonis. Ils en sont respectivement le CEO et le CTO – assez logique en somme ! En 2017, leur firme a dépassé la barre symbolique des 25 salariés, contre 10 « seulement » en 2015 encore. L’aventure a commencé en 2009 avec INDUCT à Zaventem, avant de déménager vers Louvain en 2011. Ce n’est qu’un début !

Source :

Les Échos

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline