Alors que les énergies renouvelables produites grâce au vent, au soleil et à l’eau ont ouvert la voie en termes de l’énergie durable, il y a toujours de nouvelles innovations, petites et grandes. Des chercheurs aux Pays-Bas travaillent actuellement sur une technique appelée Plant-e, qui convertit l’énergie des plantes et bactéries en électricité, ce qui pourrait transformer les champs de culture en source d’énergie.

Cette technologie capte l’énergie présente dans les processus naturels de flore à base d’eau. Les plantes absorbent l’énergie solaire grâce à la photosynthèse, et les déchets produits par la réaction arrivent dans le sol gorgé d’eau. C’est ici que les micro-organismes décomposent la matière et libèrent des électrons et des protons qui peuvent être captés pour produire de l’électricité. Selon les chercheurs, la croissance d’une plante n’est pas compromise par une telle technique.

Après avoir développé ce produit en laboratoire, les chercheurs ont testé avec succès Plant-e à l’aide d’un toit-jardin à l’Université de Wageningen. En plus de proposer une petite zone urbaine avec un jardin pour cultiver de la nourriture, il est également possible d’alimenter un smartphone.

Regardez la vidéo ci-dessous pour une explication plus approfondie du processus :

Bien que la technique est actuellement à l’essai en milieu urbain et apporte juste une petite quantité d’électricité par m2, l’équipe Plant-e envisage d’installer plusieurs dispositifs plus importants sur les toits de la ville pour aider à alimenter les bâtiments. Qu’en pensez-vous ?

Site web : www.plant-e.com

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici