Les chercheurs à l’université Konkuk développent un tissu lavable recouvert de graphène qui peut détecter des gaz toxiques.

Nous avons vu quelques exemples de matériaux portables qui indiquent la présence de substances dangereuses, tels que ces gants à couleur changeante. Depuis lors, une équipe de chercheurs à l’université de Konkuk en Corée du Sud ont créé un tissu extrêmement sensible qui détecte les gaz nocifs.

En enrobant des fibres de coton avec une nano-colle, l’équipe a pu couvrir les textiles de graphène – un atome de carbone unique connu pour son extrême durabilité et conductivité. La conductivité du graphène change en présence de certains gaz et l’équipe a remarqué que le tissu était très sensible aux gaz à base de nitrogène présents dans l’air pollué. La commercialisation du textile (que l’équipe espère réaliser d’ici trois ans) pourra proposer des vêtements détectant les gaz dangereux aux habitants des villes sujettes à la pollution.

Ces tissus pourraient-ils trouver une place dans les vêtements de fitness ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici