Quand on est une personne à mobilité réduite on ne souhaite souvent qu’une chose : être plus indépendante dans la vie au quotidien. C’est à ce besoin, que l’on pourrait classer de fondamental, que Charlotte de Vilmorin répond en créant Wheeliz. Elle solutionne plus précisément au problème de déplacement en général des personnes handicapés dans la mesure où il ne suffit pas de louer une voiture mais de trouver un véhicule adapté.

L’idée dans son ensemble

Le concept de Wheeliz est simple. C’est celui de faciliter le contact entre les particuliers qui disposent de voitures adaptées et les personnes en fauteuil désirant louer un véhicule à la journée. Le site en question n’imposera pas de prix forfaitaire aux loueurs, il leur reviendra de fixer eux même leur prix de location. Wheeliz sera rémunéré à la commission pour la mise en relation des concernés ainsi qu’à la suite de la souscription à une assurance spéciale. Car autant qu’on se le dise, il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir accéder à l’économie collaborative.

Existence et avenir

Wheeliz a jouit d’un accueil très positif face à l’opinion globale du public. Et fort de cet accueil, il compte 50 véhicules et 400 utilisateurs dans sa base avec un fort potentiel d’accroissement. La prochaine étape de développement serait notamment de créer un service de chauffeurs ou d’acheminement du véhicule pour les gens à mobilité très réduite. La start-up compte même sur une entrée prochaine à l’international du fait de son succès auprès d’interlocuteurs enthousiastes d’outre-mer. Avec sa distinction parmi les lauréats du Moovjee 2015, cette jeune entreprise a raison de vouloir s’agrandir et de viser un développement rapide pour pouvoir passer à la vitesse supérieure dans l’exploitation de ce marché très prometteur.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici