Le service Us Fish and Wildlife utilisera des drones pour déposer un appât renfermant un vaccin pour les chiens de prairie qui constituent une importante source de nourriture pour les furets à pieds noirs qui sont en voie de disparition.

Nous avons récemment vu comment les drones  étaient  déployés pour contrôler les mouches tsé-tsé responsable de la maladie du sommeil en Ethiopie. Aujourd’hui, l’« US Fish and Wildlife Service » (FWS) adopte une approche similaire pour éviter aux furets à pieds noirs  de disparaître complètement de la surface de la planète.

Les furets se nourrissent principalement des chiens de prairie et sont une espèce clé en voie de disparition à cause de la peste sylvatique. Le FWS a conclu que l’utilisation des drones va considérablement augmenter la surface où les chiens de prairie peuvent être traités avec le vaccin. Les drones vont utiliser un dispositif de type « gumball » pour déposer trois vaccins à la fois, avec une couverture estimée à 200 acres par heure. Le projet commencera en cette fin de mois de septembre dans le refuge de l’ « US Fish and Wildlife Service dans le Montana »

Il existe de nombreux exemples dans lesquels les drones se révèlent plus efficaces que les humains quand il s’agit de situation sensible au facteur temps ou nécessitant une grande main d’œuvre, tels que le contrôle des feux de forêts et la recherche de randonneurs perdus. Dans quels autres dilemmes écologiques les drones peuvent-ils se rendre très utiles ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici