Santé

Des nano-capteurs intégrés qui créent des pansements intelligents

Le département des sciences de la vie de l’Université de Swansea développe des pansements imprimés en 3D avec des nano-capteurs pour délivrer des rapports médicaux en temps réel et 24/24.

Une équipe de recherche du département des sciences de la vie de l’Université de Swansea combine la nanotechnologie, la biochimie et la nanoélectronique, l’impression en 3D et le codage pour produire ce qui pourrait être le premier tissu intelligent du secteur médical. Les pansements intelligents seront capables de suivre le niveau d’activité d’un patient, d’envoyer des commentaires aux équipes médicales sur le processus de guérison et même de libérer des médicaments suivant un calendrier chronométré.

L’impression en 3D sera utilisée pour rendre la production de bandages abordable pour le service de santé, et l’équipe de recherche espère commencer les essais des pansements connectés dans un an. L’un des avantages des bandages intelligents c’est l’économie que l’on peut faire à la fois pour les patients et pour les médecins, car les rendez-vous deviennent moins nombreux grâce au flux d’informations constamment disponibles. L’autre avantage c’est la précision des soins en fonction de la façon dont une plaie se guérit plutôt que le ressenti du patient.

La nanotechnologie est utilisée dans de nombreuses industries. Mais comment les grandes multinationales qui ont une grande force de travail peuvent-elles trouver une nouvelle façon plus surprenante d’intégrer les nanotechnologies ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !