Logement Tech

Des micro-ondes utilisés pour identifier la corrosion à l’intérieur du béton

Les chercheurs utilisent des micro-ondes pour détecter la corrosion du fer et de l’acier à l’intérieur des structures en béton.

Les médecins utilisent régulièrement des formes de rayonnement électromagnétique telles que les rayons X pour détecter les os cassés et les dommages internes dans le corps humain. Maintenant, les chercheurs de l’US National Institute of Standards and Technology (NIST) ont développé une technique similaire qui peut rechercher des signes de corrosion du fer et de l’acier situés à l’intérieur du béton.

La corrosion dans le fer et l’acier est causée lorsque l’eau et l’oxygène se combinent avec les métaux pour produire des produits d’oxyde de fer. Les deux plus courants sont les goethites minérales (rouille brune) et l’hématite. Les chercheurs ont démontré que le rayonnement terahertz (des ondes électromagnétiques avec des fréquences 10 à 100 fois plus élevées que les micro-ondes que nous utilisons pour cuisiner des aliments) peut détecter à la fois la goethite et l’hématite dans les premiers stades de formation.

Les méthodes précédentes utilisaient des micro-ondes pour détecter la corrosion à travers des changements dans l’épaisseur du métal et ne pouvaient que détecter la corrosion une fois qu’elle était bien en cours. Les méthodes antérieures reposaient également sur des données de base sur l’épaisseur des poutres en fer et en acier qui n’étaient pas disponibles pour de nombreux anciens ponts et bâtiments de la nation.

La nouvelle méthode a d’abord été conçue en 2009 par le regretté William Egelhoff, ancien étudiant du NIST et pionnier dans le domaine des matériaux magnétiques, et décrit dans un article publié dans le journal Applied Magnetic Resonance. Il peut détecter de très petites quantités de corrosion à travers 25 mm de béton, des composites polymères (tels que l’isolation des tuyaux), de la peinture et d’autres matériaux de protection. L’équipe NIST espère bientôt stimuler cette action pour pénétrer jusqu’à 50 mm de béton, l’épaisseur utilisée dans la plupart des structures en béton armé.

Avec quoi d’autre dans notre environnement pourrions-nous utiliser ce nouveau type de capteurs ?

Share on Pinterest


Abonnez-vous à la newsletter, c'est gratuit et enrichissant !

La newsletter vous permet de recevoir chaque mardi et jeudi par email, les dernières innovations et idées de business publiées. Nous n’utiliserons jamais votre email à des fins publicitaires – Garantie sans SPAM.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline