Pro

CinetPay centralise la mobile money en Côte d’Ivoire

Un aperçu de l'équipe de CinetPay en 2016. Source : CinetPay.

Dans de nombreux États, les législations restreignent de plus en plus l’emploi des espèces. L’argent se numérise toujours davantage. Effectivement, après l’universalisation des cartes bancaires, désormais les paiements se font aussi via mobile. Une technologie en pleine expansion, et ce sur les cinq continents.

Vous avez dit : « mobile money » ?

L’expression anglophone mobile money peut être littéralement traduite en français par « argent sur portable ». Bien évidemment, le substantif téléphone reste sous-entendu.

Partout dans le monde, différents systèmes de paiement par mobile ont vu le jour. Ils sont particulièrement en vogue dans certaines contrées où on détient plus volontiers un smartphone plutôt qu’un compte en banque. La révolution CinetPay consiste à rassembler tous les usagers de la mobile money sur une seule et unique interface. En effet, sa plate-forme réunit les systèmes de Moov Money, de MTN et d’Orange, les trois solutions présentes en Côte d’Ivoire. Une petite explication sur un mode animé :

Ce back-office sécurisé unique payant s’adresse donc surtout aux commerçants, pour lesquels la gestion des flux financiers sera facilitée. C’est une offre clé en main. Les tarifs se composent d’un abonnement (au trimestre, au semestre ou à l’année) et d’une commission de l’ordre de 5 %. Dans tous les cas, les frais d’installation sont gratuits.

De l’autre côté de la chaîne, dans l’idéal, les acheteurs paient via une connexion Internet. Mais si leur compte mobile est abondé, des paiements hors ligne sont également possibles.

La carrière de CinetPay ne fait que commencer

C’est au mois de mai 2016 que la start-up CinetPay a vu le jour. Elle a été d’emblée basée à Abidjan, centre économique de la Côte d’Ivoire. À la baguette, nous trouvons Daniel Dindji et Idriss Marcial Monthe. Ce sont deux amis d’enfance, mais aussi des ingénieurs diplômés de l’Ensit.

Depuis cette base, le groupe prévoit de se lancer à la conquête des marchés de 14 autres nations africaines francophones avant 2022. Il s’agit d’un créneau porteur, dans la mesure où les comptes bancaires sont plus rares que les smartphones en Afrique. C’est donc le continent de la mobile money par excellence.

En cette fin d’année 2017, CinetPay peut déjà se vanter de compter 800 clients professionnels réels et 14 employés, dont certains au Mali. Les acheteurs utilisant le concept de la mobile money seraient quant à eux plus de 7 millions sur les marchés prospectés par l’entreprise.

CinetPay bénéficie même d’un add-on sur PrestaShop. Source : CinetPay

C’est une seconde réussite pour deux entrepreneurs pas même quadragénaires. De fait, ils ont déjà défrayé la chronique avec CinetCore. Cette dernière start-up s’intéressait déjà aux règlements par mobile, ainsi qu’à de nombreux autres services numériques annexes.

Le capital de CinetCore est évalué à environ 61 000 euros (40 millions en francs CFA), contre 29 millions de francs CFA pour CinetPay. Ces start-up ont glané diverses récompenses, comme un prix de 5 000 $ du Tony Elumelu Foundation Entrepreneurship Programme. Il faut encore mentionner un troisième prix et 2 000 € aux Euromena Awards d’Abidjan 2017.

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Faites confiance à l’agence e-marketing Web Artem Paris pour la conception de votre stratégie marketing digitale.
innastudio.com

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline