Pro

Consequat Technologies s’occupe des travailleurs détachés !

Drapeau de la Tunisie. Source : Ben Khalifa Wissam, 1999-2000, Wikimedia Commons

En Tunisie, une start-up dénommée Consequat Technologies a fait de la gestion des travailleurs détachés son fonds de commerce. Il s’agit en fait d’accompagner des professionnels qualifiés au cours de leurs missions vers l’Union européenne, la Libye et l’Algérie. Le suivi assuré, à la fois humain et pertinent, rend son service particulièrement utile. Faisons le tour de celui-ci pour mieux comprendre !

Favoriser la mobilité professionnelle

Au nord de l’Afrique, la Tunisie jouit d’une économie et d’un système d’instruction efficaces. De nombreux diplômés et travailleurs tunisiens sont riches de compétences professionnelles pouvant être appréciées à l’étranger. Et la question déterminante n’est pas forcément une revendication salariale parfois moindre. Ce sont par exemple les ingénieurs qui sont particulièrement demandés, eu égard à leur savoir-faire théorique et technique.

L’entreprise Consequat Technologies assure en fait une prestation de service dans le domaine des ressources humaines. En effet, les sociétés étrangères de toutes tailles qui font appel à des Tunisiens sont parfois peu au fait des exigences juridiques et légales, ainsi que des frais induits. Il s’agit notamment de gérer la question du visa ou du logement. D’une manière générale, les coûts de l’emploi d’un travailleur détaché seraient de l’ordre de 1 800 € pour les seules procédures réglementaires ou administratives. En France, le travail détaché fait régulièrement l’objet de débats :

La start-up se présente sous la forme d’un cabinet accompagnant les carrières de ses « clients » travailleurs. L’obtention de la satisfaction de ces derniers demeure donc primordiale. Généralement, les individus accompagnés ont déjà trois années au minimum de pratique. Les domaines les plus porteurs seraient l’aéronautique et l’informatique. Après trois à six mois de travail détaché, la mission peut déboucher sur un CDI. Cela intéresse de nombreux Tunisiens, mais interroge quant à une possible « fuite des cerveaux » d’un pays qui en aurait pourtant besoin, comme n’importe lequel.

Une aventure tunisienne

La start-up Consequat Technologies est une création du Tunisien Mohamed Hatem Zaibi. Celui-ci a fait des études de marketing et décroché un diplôme de l’ESC (École supérieure de commerce) de Tunis, la capitale de la Tunisie. C’est l’occasion de découvrir ce pays merveilleux :

Mohamed Hatem Zaibi a travaillé sept années dans le domaine du recrutement et des ressources humaines, en tant que conseiller et consultant, avant de se lancer dans cette nouvelle expérience.

C’est grâce à un de ses anciens patrons, proposant un investissement de 30 000 €, que Hatem Zaibi a pu arrêter fin 2017 son concept. Son entreprise a été formellement enregistrée le 24 janvier 2018. C’est donc une toute jeune pousse, qui n’en est qu’à ses débuts ! La start-up est accompagnée par 111-CoThink, un incubateur supervisé par Wahida Labidi. Le démarrage est très prometteur, les demandes de prises en charge étant nombreuses.

Une convention a été passée avec la chaîne Appart’Hôtel afin de rayonner sur de nombreuses agglomérations françaises. Quatre entretiens sont exigés avant tout recrutement. Le seuil de rentabilité de Consequat Technologies est suspendu au placement de deux travailleurs par mois, ce qui est relativement peu. Les bénéfices potentiels sont donc importants. Deux nouveaux stagiaires devraient prochainement épauler Mohamed Hatem Zaibi dans son activité. Aucune levée de fonds n’est pour l’instant envisagée, la croissance attendue devant être progressive et patiente.

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline