Tech

La réalité virtuelle est tout un business !

Aperçu de la page d'accueil du site de DV Group. Source : http://dv.fr

La réalité virtuelle, souvent abrégée en « VR », son acronyme anglais, on nous en parle partout. Elle est en plein essor, grâce à un perfectionnement incessant. Parallèlement, sa démocratisation semble déjà être en cours. Mais il s’agit aussi d’un marché porteur. D’après Statista, la réalité virtuelle pèsera pour vingt milliards et demi de dollars en 2020. C’est sur ce créneau prometteur que se place DV Group, une start-up parisienne.

Une réalité virtuelle mais réellement profitable

La VR, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne sera pas réservée à certains secteurs professionnels, nantis ou autre niches. Non, c’est le grand public qui pourrait apprécier à plein ce petit bijou de technologie et d’innovation. En effet, l’Internet originellement militaire a fini par devenir, au bout de quelques années, une toile mondiale et (quasi) universelle ! De ces balbutiements de l’informatique à une expérience immersive d’astronaute via la réalité virtuelle, il y a tout un monde :

DV Group a développé un studio de 20 m² plongé dans le noir. À l’aide d’un masque de VR dernier cri, le visiteur peut se plonger dans un univers parallèle. À titre d’exemple, le décor d’Alice au pays des merveilles a été entièrement reconstitué. L’aventure est pour l’instant conçue afin de durer une vingtaine de minutes. L’efficacité des effets spéciaux est décuplée à l’aide du système innovant qu’est la réalité virtuelle. La direction de la start-up évoque une « pièce de théâtre immersif ». Un nouveau genre artistique serait donc né ?

Le pari de DV Group

La start-up français DV Group a vu le jour en mars 2011. Cela fait donc déjà sept années que cette PME travaille dans le domaine de la création cinématographique, avec près de cent cinquante réalisations à son actif. Évoluant sous la forme juridique d’une SAS, elle a établi son siège à Paris, dans le 19e arrondissement, rue d’Aubervilliers. En 2016, son chiffre d’affaires était plus qu’honorable, dépassant le million et demi d’euros ! L’année dernière, il avait encore crû… pour dépasser les deux millions !

DV Group est notamment une création d’Antoine Cardon et de Pierre Davy, aujourd’hui président de cette société par actions simplifiée. Marie Jourdren occupe un poste stratégique, étant directrice de création. L’expérience de VR avec Alice a déjà été récompensée à la manière d’un film à Dubaï, à Genève, à Cannes ainsi qu’à Venise. Avec cette vidéo, vous comprendrez rapidement pourquoi :

Mais le fonds de commerce de DV Group s’appuie aussi sur des créations publicitaires, des locations de lieux dédiés à la réalité virtuelle, des productions corporate et, bien sûr, de l’entertainment. En attendant de conquérir durablement le grand public !

Source :

Capital

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Faites confiance à l’agence e-marketing Web Artem Paris pour la conception de votre stratégie marketing digitale.
innastudio.com

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline