Avec le coronavirus on a découvert de nouvelles habitudes. Comme notamment le fait de se laver les mains régulièrement, respecter une distance sociale d’un mètre ou l fait de tousser dans le creux du coude. Tout comme porter un masque de protection, afin de se prémunir de toute infection issue d’une projection sur son visage. Malheureusement avec l’avènement des masques on a vu se développer un type nouveau de pollution.

Pour l’endiguer une société française s’est lancée dans le recyclage des masques jetables. Une belle initiative qui pourrait sauver nos océans.

Les masques polluent nos cours d’eau

Avec plus de 30 millions de masques en circulation chaque mois en France, il est clair que ces derniers finiront bien quelque part. Et bien souvent c’est malheureusement dans nos rivières, lacs, fleuves et mers que ceux-ci sont jetés.

Xiaomi travaille sur un concept de masque intelligent
Xiaomi

On en arrive même à voir des rivages et bords de plage bondés de masques. Au point où en Province des mesures exceptionnelles ont été prises afin d’y remédier. Afin d’apporter sa pierre à l’édifice, une firme basée en France a décidé de se lancer dans le recyclage des masques jetables.

Nommée Plaxtil, cette start-up aurait déjà réussi à recycler jusqu’à 50 000 masques jetables. Une prouesse à saluer.

Comment et en quoi les masques sont-ils recyclés ?

Associée à une société qui se charge de la collecte des masques jetables usagés, Plaxtil use d’un procédé qu’il préfère garder secret pour des raisons évidentes, afin de recycler sa matière première.

Une aventure incroyable ! Des demandes et des encouragements venus de toute la France. Pour l’instant nous ne pouvons…

Publiée par Plaxtil sur Mercredi 26 août 2020

D’ailleurs, ces masques sont recyclés en cale-porte ou en visières de protection. Ce qui n’est en rien inutile.

En pratique les masques collectés sont laissés en quarantaine pendant 4 jours. Durant lesquels ils sont bombardés de rayons UV afin d’en détruire tous les germes. Puis, les masques sont broyés et mélangés à une résine. On obtient ainsi une matière solide, ensuite utilisée pour la confection de cale-porte et visières.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici