Sauf si vous sortez tout droit d’une grotte préhistorique, vous avez eu vent des déboires de l’industrie aéronautique qui peine à se relever de la crise du coronavirus en raison de leurs pertes abyssales. Cette pandémie a également été l’occasion pour les géants du secteur de penser légèrement l’avenir de l’aéronautique qui se veut plus propre pour l’environnement. Des chercheurs travaillent donc sur un projet visant à fabriquer à partir du CO2, un carburant liquide pour avion, zéro émission.

A quoi sert une telle technologie ?

A l’heure actuelle l’industrie aéronautique est considérée comme l’une des plus polluantes de la planète.

Cependant, les géants du secteur cherchent des voies et moyens pour réduire l’empreinte carbone de leur domaine d’activité. L’idée étant à terme de ne plus générer la moins molécule de carbone liée à l’exploitation du ciel pour le transport des biens et personnes.

Un avion de la compagnie Harbour Air – Crédits photo : Wikimedia Commons

Le but du carburéacteur dont nous parlons ici est donc surtout lié à la réduction des émission des gaz à effet de serre des avions. Le gros avantage étant qu’un tel bioréacteur permettrait de continuer à utiliser les actuels avions que possèdent les compagnies aériennes. Seul le carburant changerait.

Il s’agit donc d’une excellente opération économique, pour l’industrie aéronautique.

Vers un carburéacteur plus respectueux de l’environnement

Issu des travaux des chercheurs de l’université d’Oxford en Angleterre, cette invention du carburéacteur liquide devrait dans peu de temps révolutionner réellement l’industrie aéronautique.

Comment est fabriqué ce carburéacteur ?

Vous imaginez bien que les chercheurs ont préféré garder secret le processus complet utilisé pour produire leur carburéacteur. Cependant, ils expliquent tout de même qu’il est issu d’un processus d’inversion de la consommation du carburant.

Comme ils l’expliquent en effet, portés à une certaine température en présence d’acide citrique, d’hydrogène et d’un catalyseur fer-manganèse-potassium, le gaz carbonique se transforme en un liquide en mesure d’alimenter des réacteurs d’avions.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici