Les smartphones révolutionnent notre vie à bien des égards, du divertissement à la santé, comme Proteus, un capteur ingérable qui envoie des données de santé sur un smartphone. Cette fois-ci, c’est un capteur non invasif nommé HemoGlobe qui permet de détecter l’anémie chez les patients, et affiche ensuite les résultats également sur un smartphone.

Développé par une équipe d’étudiants de l’université Johns Hopkins dans le Maryland, ce capteur est un petit appareil en plastique qui doit être placé sur le doigt du patient. En exploitant différentes ondes, le moniteur est capable de détecter le niveau d’hémoglobine dans le sang, qui peut causer une anémie lorsqu’il est inférieur à la normale. L’appareil peut également être utilisé en dehors des hôpitaux, par un personnel de santé situé dans des pays pauvres par exemple. D’autant plus qu’il n’y a pas d’aiguille utilisée, ce qui rend la démarche beaucoup plus simple. L’équipe du projet indique que l’appareil peut être fabriqué pour environ 10 à 20$ par unité.

Une fois que l’anémie est détectée, le smartphone peut envoyer les résultats sur une base de données centralisée, permettant aux professionnels de santé d’analyser la situation démographique et identifier la zone où les cas d’anémie est la plus répandue.

Vidéo de présentation (en anglais) d’HemoGlobe lors de sa participation au concours Saving the Lives at Birth :

HemoGlobe a remporté récemment 250 000$ après sa participation au concours Saving the Lives at Birth (vidéo ci-dessus), un grand concours sur le thème du développement.

  • Site web : www.jhu.edu
  • Contact : www.bme.jhu.edu/contact/contact.htm

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici