Les nouvelles technologies permettent de concevoir des prothèses de mains bien plus efficaces, et nous découvrons régulièrement des projets dans ce domaine, comme récemment avec une prothèse de main bionique imprimée en 3D. Des ingénieurs français souhaitent plutôt développer une technologie permettant d’améliorer l’usage des mains, à l’aide de Fingy, leur « wearable » qui augmente la main par un ensemble de services afin de dessiner, de scanner en 3D des objets, de consommer ou de contrôler.

Imaginé par les français Arnaud Sénési et Naaman Boutighane, l’objectif de Fingy est d’offrir le contrôle d’objets tout en étant focalisé sur d’autres tâches. Pour le permettre, Fingy comprend de nombreux capteurs, une technologie de communication sans fil, ainsi qu’un système informatique qui peut identifier et déclencher les tâches souhaitées par son porteur.

Découvrez l’un de ses fondateurs, Naaman Boutighane, qui présente Fingy :

Lors du récent concours CUP LOT organisé par Dassault, l’équipe de Fingy a obtenu la troisième place du podium. L’appareil devrait être fonctionnel d’ici 8 mois, et sera commercialisé au tarif de 200 euros environ.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici