Nissan et Enel testent, au Royaume-Uni,l’énergie intelligente au moyen de véhicules électriques. Ce procédé permettra aux voitures électriques de vendre de l’énergie au réseau électrique national.

Après avoir rechargé leurs voitures durant les périodes de faible demande, les propriétaires britanniques de voitures électriques de la marque Nissan ont maintenant la possibilité de revendre l’énergie au réseau national lorsque les coûts grimpent. L’énergie stockée dans la batterie de la voiture peut également être utilisée à la maison ou au travail pendant les périodes de hausse des prix et de la demande.

Le test au Royaume-Uni commence par 100 unités de charge pour des voitures électriques, qui seront installées à des endroits convenus par les propriétaires. Conçues par la société de technologie d’énergie intelligente Enel, les particuliers et les professionnels peuvent utiliser les unités de charge. L’incitation financière pour charger les voitures électriques pendant les périodes de baisse de la demande combine un coût moindre pour les propriétaires avec la possibilité de regagner cet argent plus tard.

Le partenariat Nissan-Enel a été convenu l’année dernière à la COP21 en France, en Décembre 2015. Nissan affirme que si tous les véhicules du Royaume-Uni étaient électriques et utilisaient la technologie V2G, l’énergie produite serait suffisante pour alimenter le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France.

Les concentrateurs d’énergie mobiles sont indispensables pour faire face aux catastrophes naturelles et sont de plus en plus utilisés pour connecter les communautés hors réseau. Sinon, de quelle manière les concentrateurs d’énergie mobiles peuvent être utilisés pour faciliter le partage de l’énergie durable ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici