Les résidents de Roam peuvent accéder à des espaces communs de vie et de travail à Bali, Madrid et Miami pour 500 $ par semaine.

Nous avons déjà vu un grand espace luxueux de colocation à Londres qui offre une alternative aux propriétés locatives inabordables de la ville. Aujourd’hui, Roam est le premier fournisseur international de colocation. Avec des propriétés à Bali, Madrid, Miami, et l’expansion  à Buenos Aires et Londres, cette startup combine des espaces communs de vie et de travail avec des chambres et des salles de bains privées, afin que les résidents puissent créer leur propre mélange parfait de socialisation, de travail et de temps privé.

En signant un bail avec Roam, les résidents ont accès à une chambre dans l’une des propriétés de la société à travers le monde. Tous les bâtiments de Roam sont beaucoup plus grands qu’une maison, et en plus des espaces de travail communs, ils proposent des chambres, un espace de réunion pour des événements, une cuisine commune et une salle à manger. Les bâtiments mettent en évidence les avantages des matériaux de haute qualité.

L’esprit de communauté est un aspect important de Roam, et les nombreux événements et activités  organisés par les résidents sont ouverts au public. La société veut attirer un groupe de résidents diversifié et propose des baux hebdomadaires et mensuels. Les contrats de location commencent à partir de 500 $ par semaine. Nous avons déjà vu que l’économie de partage  peut résoudre une grande variété de problèmes, allant des difficultés d’accessibilité aux défauts de livraison des colis. Par quels autres moyens ces réseaux pourraient-ils être renforcés par la vie communautaire ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici