Une compagnie immobilière japonaise fait une liste des compagnies qui parrainent un projet de recherche environnementale qui vise à créer plus de coquilles pour les pagures.

La crise du logement a touché un grand nombre de personnes, apparemment même les pagures. La dégradation environnementale au Japon a engendré une pénurie de coquilles de ces créatures, forçant de nombreux pagures à « déménager » dans les bouteilles en plastique et dans d’autres types de déchets. Aujourd’hui, une collaboration entre la société japonaise d’annonces immobilières Suumo et les biologistes marins a abouti à une solution.

D’après le professeur Katsuyuki Hamasaki, un expert des pagures, ces crustacés sont des chasseurs professionnels de maison, qui sont toujours en mouvement et quittent leurs maisons à la recherche de la maison parfaite. Par conséquent, explique-t-il, ils sont toujours à court de coquilles. Hamasaki s’est associé avec Suumo et un groupe d’étudiants de l’université océanographique de Tokyo pour créer des coquilles pour les pagures. Les coquilles de remplacement sont conçues pour être légers et confortables pour leurs occupants. Fabriqué à partir d’amidon de pomme de terre, les coquilles vertes ont un impact nul sur l’environnement.

Bien que le projet a été une campagne de marketing très réussie pour Suumo, l’idée selon laquelle les programmes liés à la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) utilisent les compétences de base d’une entreprise afin de contribuer de manière plus significative et intéressante.

Verrons-nous plus de messages de marque aussi créatifs que celui-ci ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici