Les pêcheurs traditionnels sud-africains utilisent l’application Abalobi Fisher pour mettre en ligne les prises, améliorant ainsi les données du gouvernement et établir des relations avec les marchés.

Auparavant perçus comme de petites entreprises, les pêcheurs traditionnels sud-africains sont maintenant connectés et prennent en charge  leurs données. Développée dans le cadre des Objectifs de développement durable des Nations Unis, à savoir la lutte contre la pauvreté, la consommation responsable et la promotion de la durabilité, l’application Abalobi Fisher est gratuit pour les petits pêcheurs. Il s’agit d’une suite de cinq applications qui comprennent un journal personnel des données, un outil de statistiques communautaires et un outil virtuel et en direct permettant de suivre les transactions de marché.

Les applications ont été conçues par des pêcheurs sud-africains, des universitaires de l’Université de Cape Town et un département du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pâche. Les pêcheurs choisissent eux-mêmes avec qui ils veulent partager leurs données. Comme il s’agit d’une ressource en open-source, l’équipe d’Abalobi  espère se développer dans d’autres communautés et dans d’autres pays.

La nature même de l’agriculture de subsistance la rend difficile à améliorer, de sorte que les projets de développement ont eu tendance à être spécifiques aux situations locales. Sinon, comment la technologie pourrait-elle être développée pour aider les petites collectivités enclavées à mieux gérer leur production agricole avec des méthodes respectueuses de l’environnement ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici