La startup allemande Digital Prosthesis a créé Shortcut, un bracelet connecté qui permet aux personnes amputées d’effectuer les mouvements moteurs nécessaires pour travailler sur un ordinateur.

En Allemagne, la main artificielle la plus commune exige que les porteurs apprennent une série de gestes pour pouvoir en profiter pleinement. Bien que très utiles, les prothèses ne permettent pas de réaliser des mouvements précis pour pouvoir travailler sur un ordinateur. La société Digital Prosthesis a conçu Shortcut, un bracelet numérique que l’on porte sur la prothèse et qui traduit la gamme de mouvements disponibles en actions nécessaires pour le travail en ligne.

Fabriqué en silicone doux aux couleurs vives, le bracelet Shortcut utilise des électrodes ainsi qu’un capteur optique pour traduire le mouvement de la main et du bras en action retranscrit directement à l’écran. Lorsqu’un utilisateur repose la prothèse munie du bracelet sur une table, la fonction de mouvement numérique est activée et le mouvement physique est désactivé. En utilisant les mouvements fantômes qui de nombreuses personnes amputées peuvent contrôler neurologiquement, le bracelet permet aux utilisateurs de naviguer en ligne en utilisant le clic basique, le défilement, le zoom et l’ensemble des mouvements en informatique.

On sait très bien que la technologie peut faciliter l’inclusion. Sinon, comment les technologies d’inclusivité pourraient-elles aider les personnes handicapées à reproduire des mouvements physiques communs en améliorant les espaces de travail ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici