Une approche totalement nouvelle de la construction de gratte-ciel a été conceptualisée. Le procédé consiste à la construction d’appartements réutilisables et imprimés en 3D.

L’architecte malaisien Haseef Rafiei a reçu une mention honorable lors du concours eVolo Skycraper de cette année pour son concept révolutionnaire de Pod Skyscraper. Inspiré par la culture japonaise de l’automatisation, de la robotique et de la vie compacte, le design de Haseef verrait des appartements en capsule qui seront construits par des imprimantes 3D.

C’est une idée qui reprend les principes de la Nagakin Capsule Tower en 1970 (dans laquelle chaque appartement est un module). Par contre, le Pod Skyscraper sera plus automatisé et donnera aux clients une plus grande liberté de personnalisation. Chaque capsule sera fabriquée sur le site à l’aide d’imprimantes en 3D au dernier étage de la structure. Puis une fois construite, elle sera déposée sur le cadre. Le procédé ressemble un peu à ce que l’on retrouve sur le jeu Connect Four.

Toutes les capsules non utilisées et qui tombent en ruines seront démontées puis remontées vers le haut pour être réparées. Les capsules peuvent être conçues pour une large gamme d’utilisation, que ce soit pour des appartements, des bureaux, une salle de gym. Les options seraient sans fin.

Cela semble ingénieux et très adapté à la culture japonaise de la vie à l’étroit. Ce concept nous rappelle également les hôtels personnalisables All Go et les terrains de sport Pitch/Pitch empilables. Et tandis que le Pod Skyscraper semble être sur la bonne voie pour être adopté par le Japon, le reste du monde pourrait-il accueillir chaleureusement ce concept de logements automatisés ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici