La société de conservation Sea Sheperd a lancé le pollutoys, une ligne de jouets en peluche qui montre aux enfants les effets de la pollution plastique sur la vie marine.

Plus d’un million de tonnes de plastique sont jetées dans l’océan chaque année, causant la mort d’un million d’oiseaux et 100 000 animaux de mer par an. Et il est prévu que d’ici 2050, si nous ne changeons pas les choses, la mer contiendra plus de plastique que de poisson. Cette pensée désagréable pourrait sembler être un point d’éclair inhabituel pour lancer une nouvelle gamme de jouets pour enfants, et c’est exactement ce que la société de conservation Sea Sheperd a fait.

Les Pollutoys sont une gamme de huit « peluches » marocaines conçues par Andrea Vida dans son studio à Budapest. Toutes les peluches ont des ventres comprimés remplis de déchets, de bouteilles, de sacs à provisions et de couverts. La gamme comprend des modèles tels que Penny le pingouin, Darla le dauphin et Waldo le morse.

Des recherches ont montré que, entre trois et cinq ans, lorsque les enfants apprennent à travers les jouets, ils améliorent la rétention de mémoire de 77 %. Les jouets sont là pour enseigner aux jeunes à protéger l’environnement et à devenir écoconscients dès le plus jeune âge. La gamme a déjà été adoptée par des organisations mondiales comme CompaNanny, Orange Panda et Magnolia King, et les jouets sont utilisés dans des dizaines d’écoles préscolaires en Europe et en Asie.

Nous voyons de plus en plus d’initiatives dans lesquelles les jouets sont utilisés pour développer des pensées spécifiques chez les enfants. Sinon, est-il possible que les récréations programmées fassent partie du passé ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici