Eco

L’énergie volcanique pourrait être une nouvelle source d’énergie durable

L’Islande expérimente un puits foré de près de cinq kilomètres dans la Terre qui capte la chaleur volcanique pour obtenir une nouvelle source d’énergie plus durable.

Non sans polluants, la nouvelle approche pour accéder et utiliser l’énergie géothermique de l’Islande ne nécessiterait que trois à cinq puits pour générer la même quantité de puissance que celle de 30 à 35 puits classiques à haute température. Le forage en profondeur permet d’accéder au fluide supercritique qui génère de la valeur à turbine. En raison de la pression et des températures élevées exercées en profondeur, ce matériau n’est ni liquide, ni solide.

Si le nouveau puits, surnommé Thor, se révèle efficace après deux ans de collecte d’énergie à partir du magma, le pays peut avoir une autre alternative à l’énergie non fossile. À l’heure actuelle, toute l’électricité de l’Islande provient de sources de combustibles non fossiles, dont les trois quarts proviennent de barrages hydroélectriques. Les préoccupations concernant l’énergie volcanique qui ont été soulevées par les écologistes incluent la hausse rapide des émissions de dioxyde de carbone. À l’heure actuelle, les industries à forte intensité énergétique du pays et le volume croissant de touristes sont les principaux coupables. Les ingénieurs soulignent que les émissions géométriques sont bien inférieures à celles des puits traditionnels de pétrole et de gaz naturel.

La lutte contre l’utilisation des combustibles fossiles n’est pas encore gagnée. C’est pourquoi il existe de nombreux projets permettant de rendre l’énergie durable plus accessible, en passant soit par la miniaturisation, soit par la personnalisation. Sinon, comment les développements matériels et techniques peuvent-ils élargir l’utilisation d’énergies alternatives ?

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !