Un accord entre l’Égypte et la Corée du Sud vise à créer un complexe agricole massif utilisant des technologies durables.

Un complexe titanesque

Un massif de 155 700 hectares en Égypte a été réaffecté pour la construction d’une nouvelle « ville agricole ». Ce projet est le fruit d’un accord conclu entre l’Égypte et la Korea-Arab Society (KAS). Le complexe agricole pourrait accueillir environ 50 000 serres intelligentes, des usines de dessalement d’eau de mer, des centres solaires, des installations de production de fourrage, ainsi que des zones de cultures spécifiques pour la stevia, une plante cultivée comme substitut écologique du sucre.

Wikimedia Commons

Produire de façon plus écologique

Les ingénieurs estiment que l’ensemble de l’usine pourrait être construit dans un délai de six mois pour un coût d’environ 10 milliards de dollars. Lors d‘une récente conférence de presse, le premier ministre égyptien, Sherif Ismail, a déclaré que les dernières technologies serviront à assurer que le développement soit aussi écologique et efficace que possible. L’usine sera construite dans la dépression de Qatarra près de la rive méditerranéenne. C’est aussi le deuxième point le plus bas de toute l’Afrique. La zone a été choisie en raison de la grande fertilité du sol dans le delta du Nil.

De nombreuses innovations écologiques sont en cours à travers le monde dans le domaine de l’agriculture. En Australie, par exemple, on peut trouver une ferme qui utilise 23 000 miroirs pour exploiter l’énergie solaire afin de faire croître les tomates de façon plus durable. Cependant, avec une technologie de plus en plus accrue, de plus en plus d’inventions sont développées pour aider les cultures sèches à cultiver.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici