Education Santé

Biomodex, la start-up qui permet aux chirurgiens d’apprendre plus facilement

Main imprimé en 3D par Biomodex, Biomodex

Les chirurgiens ont, la plupart du temps, besoin d’apprendre directement en pratiquant sur des êtres humains. Pour cela, il faut trouver des individus acceptant d’être témoin, et il faut ensuite les gérer. Biomodex résout ce problème !

Le principe de Biomodex

Biomodex est une start-up fondée par Thomas Marchand, élève à l’ESSEC. Cette start-up a pour objectif de combiner l’impression 3D et l’apprentissage médical. Grâce à cette imprimante 3D, il est possible de créer des organes à l’échelle une permettant aux étudiants de s’entraîner sans nécessiter la présence d’un patient témoin. Cela permet d’économiser massivement des finances et de faciliter l’apprentissage.

En référençant de nombreuses anomalies dans des bases de données, Biomodex permet de créer des maquettes d’organes en ajoutant une anomalie permettant aux chirurgiens de s’entraîner comme s’il s’agissait d’un vrai patient.

Pour les chirurgiens confirmés, il est également possible pour Biomodex de synthétiser les parties du corps d’un patient dans le but de s’entraîner à l’opérer avant la vraie opération.

Aujourd’hui, Biomodex intervient dans 4 parties du corps : les oreilles, les poignets & chevilles, les artères intracrâniennes et les organises appartenant au cardiovasculaire.

Le fonctionnement de Biomodex

Lorsque des individus souhaitent avoir à leur disposition des éléments synthétisés en 3D du corps humain, il suffit pour cela de contacter la start-up Biomodex et de leur préciser les particularités de cet organe. On peut par exemple demander à ce qu’un genoux dispose d’un épanchement synovial pour que les étudiants s’entraînent directement dessus.

Dans le cas où un chirurgien souhaiterait s’entraîner sur un individu, il suffirait de fournir à Biomodex des imageries médicales du corps du patient, et Biomodex imprimerait en 3D les parties du corps afin que le médecin puisse s’entraîner la veille.

Pour augmenter la réalité de l’impression, un support associé avec l’organe peut affecter des comportements naturels, comme la transmission du sang dans le pied simulé par un liquide chauffé à 37°C.

Share on Pinterest


Abonnez-vous à la newsletter, c'est gratuit et enrichissant !

La newsletter vous permet de recevoir chaque mardi et jeudi par email, les dernières innovations et idées de business publiées. Nous n’utiliserons jamais votre email à des fins publicitaires – Garantie sans SPAM.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline