Eco Santé

Des drones de repérage de requins qui alertent les nageurs

Littleripper.com

En Australie, les drones ont été alimentés par l’intelligence artificielle et intégrés à des haut-parleurs pour avertir les personnes des risques d’attaques de requins.

Littleripper.com

Prévention contre les attaques de requins

Bien que « Jaws » ne soit qu’une fiction, le danger que représentent les requins dans certaines régions du monde est très réel. La compagnie australienne Little Ripper Group a créé le drone Little Lifesaver comme un système d’avertissement pour ceux qui se trouvent dans la ligne de mire des requins. Les drones sont équipés de haut-parleurs pour projeter des avertissements aussi forts que possible. L’entreprise privée a travaillé avec le professeur Michael Blumenstein, directeur de l’école de logiciels de la faculté d’ingénierie et de technologie de l’information de l’Université de technologie de Sydney (UTS), et son équipe pour développer un algorithme de détection automatique des requins.

Voici, en vidéo, comment fonctionne le système.

Une technologie de surveillance en temps réel

L’objectif de ce projet est d’effectuer la détection des requins en temps réel à partir de la vidéo provenant des drones. L’équipe de développement utilise des vidéos aériennes de requins provenant de sources publiques pour former les algorithmes, un Deep Learning Framework sophistiqué comme épine dorsale de l’algorithme de reconnaissance, et des objets tels que des requins, des nageurs et des planches de surf dans des séquences vidéo existantes pour tester et vérifier l’approche préliminaire. Les drones peuvent également être utilisés pour une multitude d’autres objectifs, tels que la recherche de personnes disparues en mer ou perdues en cas de catastrophe naturelle.

Source :

Springwise

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline