Tech

Le mât DS2i pour détecter toute trace de vie dans un périmètre donné

Crédits : publicdomainpictures.net

Les Français ne sont pas en reste dès lors qu’il s’agit d’innover. De fait, dans le département de l’Eure, la société DS2I a développé une technologie permettant de détecter autour d’elle n’importe quelle vie terrestre. Ses usages potentiels sont multiples.

L’épopée Cordon DS2i

Le DPSI – ou dôme de protection pour infrastructure sensible – a été conçu par la start-up Cordon DS2i, basée à Val-de-Rueil dans l’Eure (27). Il a été présenté au grand public par le directeur général du groupe, Frédéric Maury.

Il s’agit d’une jeune société, forte d’un capital social de 50 000 € et fondée en 2015 seulement. Le développement d’un prototype lui aura donc pris près de deux années. Elle appartient à la constellation Cordon Electronics (créée en 1989 à Dinan en Bretagne), du nom de son propre président. Il s’agit du leader français dans « la maintenance des terminaux de télécommunication ».

DS2i signifie « Défense, sécurité, imagerie et innovation ». Cette SASU a pour vocation de développer des « systèmes d’information experts ». Elle avait un stand pour l’édition 2017 du salon Milipol de Paris-Villepinte.

Logo du salon Milipol de novembre 2017 à Paris-Villepinte. Crédits : Cordon Group

Les performances du DPSI

L’équipement développé par Cordon DS2i prend la forme d’un mât culminant à 21 m, stabilisé par divers câbles. Il est couronné d’une caméra 360° couvrant un rayon de 700 m pour l’instant. Les objectifs de développement cherchent à couvrir jusqu’à 1 500 m.

Le niveau de précision peut déceler jusqu’à la présence d’un simple lapin et donc, bien sûr, d’un être humain. Cette sensibilité permet de transmettre l’information d’une intrusion via une « liaison sans fil », selon les explications de Frédéric Maury.

Un prototoype en phase de test

L’utilisation du DPSI devrait avant tout intéresser les forces armées. En effet, détection, surveillance et protection semblent être les principales pistes auxquelles se prête cette technologie d’un nouveau genre.

En appui, un drone de reconnaissance peut permettre d’observer de plus près l’intrus potentiel, tandis que des militaires pourraient se trouver à proximité.

Logo de DS2i. Crédits : Cordon Group

Cela va au-delà de la défense statique et passive, pouvant être utile sur le sol français dans la lutte antiterroriste. Effectivement, l’ensemble a été créé de façon à être transportable en opération extérieure, y compris à dos de soldat. Il faudrait 1 h 30 environ pour remonter le DPSI.

Le monde civil devrait lui aussi s’équiper de ce matériel innovant, notamment pour surveiller les espaces à risques : usines chimiques, réacteurs nucléaires, zones aéroportuaires, ports marchands, etc.

Source :

Ouest-France

Share on Pinterest


Abonnez-vous à la newsletter, c'est gratuit et enrichissant !

La newsletter vous permet de recevoir chaque mardi et jeudi par email, les dernières innovations et idées de business publiées. Nous n’utiliserons jamais votre email à des fins publicitaires – Garantie sans SPAM.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline