Marketing

La start-up iAdvize réinvente le marketing conversationnel

Logo d'iAdvize

À Nantes, une start-up conjugue conseil en ligne et marketing conversationnel pour doper les résultats des entreprises suivies. Surfant sur son succès, iAdvize vient de lever 32 millions d’euros pour se lancer à la conquête de nouveaux marchés.

Les activités d’iAdvize

Créée à Nantes en 2008 par Julien Hervouët, la start-up iAdvize s’est spécialisée dans le marketing conversationnel. Ce dernier est une nouvelle façon de faire du marchéage en ligne. Le but est de s’appuyer sur l’immédiateté des nouvelles technologies pour convertir plus facilement des visiteurs en clients. En effet, l’intelligence artificielle permet de détecter en direct les internautes ayant probablement besoin d’assistance. De là, des experts disponibles non-stop peuvent directement prendre contact avec eux via Ibbü.

Les experts en question sont principalement recrutés via les réseaux sociaux dans différents pays. Leur rémunération hebdomadaire moyenne serait de l’ordre de 162 euros. Chacun occupe un créneau particulier en fonction de ses centres d’intérêt.

Les commerçants numériques peuvent ainsi externaliser une partie de leur service client et mieux satisfaire les besoins de leurs utilisateurs. De fait, les résultats parlent d’eux-mêmes : un cinquième des visiteurs approchés de la sorte passent ensuite une commande.

Cette vidéo vous aidera à mieux connaître les tenants et aboutissants de cette stratégie :

Le marketing conversationnel est particulièrement efficace parce qu’il se recentre sur l’expérience client. En effet, les bannières publicitaires classiques ne génèrent des clics qu’à hauteur de 0,1 %. Les pubs intrusives sont quant à elles bloquées à la source par les deux cinquièmes des internautes. De nombreuses extensions gratuites sont disponibles à ces fins sur la plupart des navigateurs. À l’inverse, le marketing conversationnel doit son efficacité au fait qu’il ne passe pas pour du démarchage. Il s’agit bel et bien de conseil en ligne de qualité.

La SAS iAdvize est un véritable succès. En effet, en moins de 10 années d’existence, elle a signé avec près de 2 500 partenaires à travers une soixantaine d’États. De grandes entreprises du CAC 40 font partie de ce décompte. Parmi les enseignes les plus connues, Cdiscount et la Fnac.

Les conséquences de la levée de fonds

Si le marketing conversationnel a déjà un peu d’histoire derrière lui, c’est encore une pratique naissante. Le groupe iAdvize entend donc le développer jusqu’au maximum de ses possibilités.

Pour alimenter la croissance de son entreprise, Julien Hervouët a levé 32 millions d’euros auprès de Quadrille Capital, Bpifrance et Idinvest. Son dossier de demande s’est appuyé sur la volonté d’installer une agence à Boston et de consolider une antenne de R&D afin de perfectionner les techniques d’intelligence artificielle utilisées par iAdvize.

Schéma de l’évolution des rapports client/entreprise. Source : flickr

La possible conquête du marché nord-américain ouvre de très nombreuses perspectives à cette jeune société. Pouvant s’enorgueillir d’avoir généré 1 milliard d’euros de revenus pour ses clients actuels, elle n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Outre une amélioration du taux de conversion, iAdvize humanise les achats sur internet. C’est un autre effet bénéfique de ses prestations sur l’image de marque des sociétés qui y ont recours.

Source :

Challenges

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline