Pro

Le secteur de l’assurance se tourne de plus en plus vers les pratiques collaboratives

Article sponsorisé par MMA

Les pratiques collaboratives ont aujourd’hui le vent en poupe. Dans le monde et particulièrement en France, de nombreuses initiatives contribuent en effet au développement de ce modèle alternatif. Les PME disposent généralement de moyens réduits pour réaliser correctement leur travail. Le prêt ou l’emprunt de ressources leur permet alors de bénéficier d’une meilleure solution

C’est quoi une pratique collaborative ?

La pratique collaborative permet de mettre en réseau des ressources et des biens. Ceux-ci pourront être utilisés par les membres de la communauté solidaire. L’atout principal de cette pratique est surtout financier.

Selon l’étude « Pratiques Collaboratives entre petites entreprises » réalisée par MMA en septembre 2017 auprès de 436 entreprises de moins de 10 salariés, environ 1 TPE sur 4 a prêté ou emprunté à une autre en 2017. Dans la majorité des cas, ces prêts ont d’ailleurs été effectués à titre gratuit.

Les résultats de l’étude susvisée mettent également en exergue la typologie des entreprises les plus enclines à l’utilisation de pratiques collaboratives : ce sont généralement des sociétés implantées dans des villes de plus de 100 000 habitants, dans la région Sud- Sud Ouest de la France ayant un dirigeant âgé entre 35 et 49 ans.

Pour 54 à 72% des personnes interrogées, les principales craintes liées aux pratiques collaboratives demeurent le sentiment de ne pas être suffisamment couverts en cas de dommage, le manque de confiance en leurs partenaires (pour 15% des professionnels interrogés) ou encore, pour 65% des TPE la nécessité d’avoir recours à une assurance spécifique pour la couverture des prêts de locaux ou de matériels.

Pourtant, l’étude révèle que 40% des entreprises seraient prêtes à partager davantage si elles avaient la certitude d’être couvertes par leur assurance.

Une solution pour les petites entreprises qui souhaitent se tourner vers des pratiques collaboratives

Le développement des pratiques collaboratives a notamment incité les acteurs de l’assurance à répondre aux besoins des petites entreprises Un exemple ? Le contrat MMA Pro-PME intègre des garanties spécifiques pour assurer certaines  pratiques collaboratives de ses assurés dans les conditions et limites prévues au contrat. De nombreuses offres sont ainsi mises à la disposition des petites entreprises pour les préserver de dépenses supplémentaires en cas de dommages de biens ou d’équipements prêtés.

Une marque de solidarité

Les adeptes de l’économie collaborative se tournent de plus en plus vers cette pratique. Faute de moyens, les petites entreprises ont des difficultés à disposer des matériels nécessaires pour le développement de leur activité. Grâce à cette solution, il leur est possible d’emprunter des matériels, des véhicules et des locaux pour assurer leur croissance. Les avantages auxquels cette pratique permet d’accéder laissent à prévoir son large développement dans un futur proche. Dès aujourd’hui de nombreuses entreprises ont opté pour cette solution beaucoup plus abordable et qui répond parfaitement à leurs besoins.  

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Faites confiance à l’agence e-marketing Web Artem Paris pour la conception de votre stratégie marketing digitale.
innastudio.com

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline