Alimentaire

Lunchr renouvelle le visage des titres restaurant

Aperçu de l'interface Lunchr. Source : lunchr.co

En présence, une jeune entreprise et une vieille institution française. Il s’agit de la start-up Lunchr d’un côté et des titres restaurant, créés il y a plus d’un demi-siècle, de l’autre. La réunion des deux produit un service aux entreprises amélioré, pour le bien-être des salariés.

Les titres restaurant entrent dans la modernité

La CNTR (Commission nationale des titres restaurant) gère de façon très sérieuse cette institution créée sous De Gaulle, en 1967, soit il y a à peine plus de 50 ans. Actuellement, ce service concerne près de 180 000 restaurateurs ou commerces ainsi que 4 millions de travailleurs. De nombreuses collectivités publiques, TPE et PME ont adopté cette mesure sociale pour gérer les repas de leurs salariés : on en dénombrait en 2017 140 000 environ. Les titres restaurant sont donc des éléments importants du paysage économique (et gastronomique) français.

En 50 années, le principe du titre restaurant et ses modalités d’attribution et d’utilisation n’ont que peu varié. Maintenant, avec l’entreprise languedocienne Lunchr, le ticket peut enfin se dématérialiser. Sont par exemple proposés des modes de paiement compatibles avec les équipements MasterCard. Le tout passe par une application à large diffusion (Android aussi bien qu’iOS). Gestion de son compte titres restaurant par le salarié via une néo-banque, commande d’un menu à emporter ou non : tout est facilité. Le concept nous est présenté en vidéo par son inventeur :

Le confort d’utilisation vaut aussi pour les employeurs. En effet, les achats de certains produits ou en dehors des jours ouvrés peuvent être facilement bloqués par voie informatique. Ce temps gagné peut par conséquent être redéployé vers des activités de développement fructueuses.

Le lancement de Lunchr

La start-up a été officiellement créée fin 2016 mais vraiment lancée en 2017, date idéale pour fêter le cinquantenaire des titres restaurant qui se trouvent à la base de son nouveau concept. Basée à Montpellier, la SAS est présidée par Loïc Soubeyrand. Ce dernier a déjà connu une belle réussite avec Teads, une société de vidéos publicitaires sur le net qu’il a cofondée en 2011. Ici, son génie a été de surfer sur un service ancien et ayant fait ses preuves en l’améliorant grâce à la technologie.

À l’origine, il s’agissait simplement de faciliter pour les salariés les prises de commande en vue de la pause déjeuner. L’interface s’est étoffée au fur et à mesure du succès. En quelques mois à peine, la barre des 500 restaurateurs partenaires a été franchie pour la couronne parisienne. Il a donc été rapidement et logiquement décidé de s’intéresser au monde des titres restaurant. Un accord avec MasterCard a été conclu dans la foulée. En 2017, 2,5 millions d’euros ont été levés par Lunchr :

En ce début d’année 2018, ce sont grosso-modo 180 000 commerces et restaurants affiliés en Île-de-France. Le public cible de la start-up a dans un premier temps été les entreprises de taille moyenne ou petite. À présent, elle ne cesse d’élargir son marché. En bref, pour quiconque a de l’imagination, la restauration peut être un vaste champ d’investigation !

Source :

Pratique

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline