Logement

La cohabitation intergénérationnelle au beau fixe avec Hesthia

On a de quoi être impressionné à la vue de ces belles grosses fermes du Pays basque, du Béarn et d’ailleurs… Jadis, trois générations pouvaient y cohabiter ensemble, chacune ayant son niveau. Aujourd’hui, à l’inverse, on déplore une fracture entre les générations. Les enfants ne sont là que quand ils ont besoin de quelque chose, les personnes âgées sont esseulées… Et pourquoi pas une petite piqûre pour hâter l’héritage ? Non, sans plaisanter, que l’on en impute la cause à l’école, au matérialisme ou autre, les faits sont là : la solitude semble concerner de plus en plus de monde en France. Heureusement, la start-up Hesthia souhaite remédier à ce problème. En effet, elle se propose de créer des binômes entre seniors et jeunes gens !

Une association devenue start-up

En fait, tout commence en 2011. Il s’agit de l’année de la création d’une association. Cette dernière prend le nom de « Logements, Entraide, Génération ». Autant dire que, dans cette dénomination abrégée en « LEG », la couleur est d’emblée annoncée ! Il aura cependant fallu attendre 2014 pour que ce collectif associatif soit opérationnel à 100 %.

En deux ans, soit entre 2014 et 2016, l’association LEG aura contribué à la formation de près de 40 duos senior-jeune homme ou femme sur le versant du logement. Son lieu d’activité n’était autre l’Albigeois. Si ses opérations cessent officiellement en 2016, ce n’est pas faute de résultats. Bien au contraire ! Ses membres se sont simplement interrogés sur le modèle économique de leur projet. Et c’est alors qu’ils ont convenu de passer à la vitesse supérieure en créant la start-up Hesthia :

Parmi les co-fondateurs et associés de la première heure, nous trouvons notamment Élisabeth Boularand, mais aussi Samir Bouriche (25 ans) en service civique puis bénévole et Alain Cambon (56 ans) qui apporte ses compétences de gestionnaire. La SAS Hesthia a fixé son siège social à Poulan-Pouzols dans le 81.

Retisser le lien intergénérationnel

Le principe est de mettre en relation un senior avec un jeune. Ce concept est surtout intéressant en agglomération. Les propriétaires – relativement – âgés peuvent ainsi rendre utiles leurs surfaces habitables pas toujours utilisées. Le jeune professionnel ou étudiant, majeur et nécessairement âgé de moins de 30 ans, peut quant à lui bénéficier d’un loyer plus que modéré. En échange, il doit assurer des services convenus pour son hébergeur. Les plus courants sont le ménage, des temps de présence, les courses, etc. Pour mieux comprendre ce concept, voici une courte présentation vidéo du logement intergénérationnel :

Le but est que ces relations ne soient pas uniquement économiques ou formelles. Par la cohabitation intergénérationnelle (souvent abrégée en « CIG ») de longue durée, des rapports étroits peuvent être créés. Avec les notions de partage et de solidarité, c’est l’idéal pour recréer du lien social dans une société individualiste. Le site de l’entreprise Hesthia sera lancé le 7 mars 2018 et il permettra à tout un chacun de créer et partager son profil.

À partir d’Albi, la société devrait se lancer à la conquête de la nouvelle région administrative Occitanie. Avec le vieillissement de la population et l’augmentation des prix de l’immobilier, nul doute qu’il s’agit d’un segment porteur !

  • Site web : à venir le 7 mars 2018
Source :

La Dépêche

Suivez-nous !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline