Pratique Tech

Prédire la durée de vie d’un appareil ? C’est désormais possible !

La société Oravia s'apprête à fêter ses dix ans. Source : oravia-energy.com

Certes, en France, l’obsolescence programmée est interdite par la loi. Mais encore faut-il pouvoir prouver son caractère volontaire chez le fabricant ! De fait, les consommateurs – dont vous et moi – sont de plus en plus nombreux à s’inquiéter de la (potentielle) faible durée de vie des appareils disponibles sur le marché. À quoi bon acheter une machine à laver premium, par exemple, si elle ne tiendra que six mois de plus qu’un modèle discount ? Comme personne n’est non plus à l’abri d’un défaut de fabrication ou d’un mauvais modèle, la solution proposée par la start-up Oravia vient à point nommé apporter de l’espoir…

Un premier logiciel d’obsolescence prédictive !

La possibilité de prévoir la longévité d’un produit… Un rêve ? Non ! C’est désormais une réalité… du moins pour certains appareils. L’entreprise Oravia a en effet conçu un programme informatique spécialement créé pour s’intéresser à la durée de vie des objets. Elle parle volontiers d’« obsolescence prédictive », une expression sans doute appelée à faire le tour du monde !

Pour l’instant, ce sont les panneaux solaires photovoltaïques qui sont dûment scrutés par la société en question. C’est une excellente nouvelle pour le développement et la maintenance des fermes solaires, mais aussi pour les particuliers qui sont freinés dans l’installation à domicile de panneaux par le spectre d’une longévité plus ou moins faible. Il s’agit du premier logiciel multiparamétrique de ce genre disponible sur le marché ! La technique devrait bientôt être appliquée aux LED, puis à bien d’autres objets.

Ce programme est l’aboutissement de recherches menées en interne, grâce à des financements de la BPI, de la région Bretagne et d’une banque privée. À la baguette, nous trouvons surtout un ingénieur : Olivier Haberzettel. De nombreux essais et tests ont été effectués, aussi bien dans des usines asiatiques que dans des laboratoires. Le tout repose sur une gigantesque base de données. Des milliers et milliers de panneaux solaires différents, issus de tous pays, y sont comme « catalogués », avec des notations qui rappellent les diagnostics énergétiques, mais cette fois-ci de A à D, avec plusieurs nuances pour chaque lettre.

Vous avez dit « Oravia » ?

Oravia est une société par actions simplifiée. Elle a été créée dès 2009 par Hélène Duley et Olivier Salières. La première est passée par HEC et a travaillé aux États-Unis (entre autres), tandis que le second est fort de longues années d’expérience dans l’électronique et le monde des semi-conducteurs. C’est lui qui préside actuellement la start-up, basée à Vannes, au cœur de la pépinière d’entreprises Le Prisme. Celle-ci, au sein du parc d’innovation de la Bretagne sud (PIBS), est une émanation de l’agence de développement de la commune : VIPE.

L’entreprise Oravia est spécialisée dans les énergies renouvelables. Source : oravia-energy.com

Le jeune groupe s’est tout de suite spécialisé dans les énergies renouvelables, apportant notamment son expertise en matière solaire. Il réalise des missions d’audit, en plus de travailler avec des fabricants de panneaux photovoltaïques en Europe ainsi qu’en Asie.

Actuellement, son logiciel inédit est en étape de pré-commercialisation. Il est en cours d’intégration à un portail en ligne, et sera disponible aussi bien pour les pros que pour les particuliers. Bien entendu, son utilisation sera payante, mais avec des tarifications différentes en fonction des besoins. Il faut savoir que l’ensemble aura coûté un million d’euros : puisse-t-il donc servir au public le plus large possible !

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Faites confiance à l’agence e-marketing Web Artem Paris pour la conception de votre stratégie marketing digitale.
innastudio.com

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline