Logement Pro

Big bag de chantiers : les bons usages

Le big bag, c’est de la dynamite. S’il n’y a qu’une lettre qui diffère d’avec la théorie du Big Bang, ça n’est peut-être pas pour rien… Trêve de plaisanteries : pour les professionnels du bâtiment et même plus largement, rien ne vaut l’usage d’un big bag. À mi-chemin entre les petits contenants et les containers de type marin, les big bags changent la vie de nombreuses entreprises. À condition de respecter quelques règles toutes simples bien sûr.

Qu’est-ce qu’un big bag ?

Le big bag tel que nous l’entendons fait normalement un volume d’un mètre cube. C’est un accessoire de travail sur les chantiers à la fois simple et pratique. Quoique le principe soit toujours le même, la qualité peut être extrêmement variable d’un big bag à l’autre, d’où l’importance de bien choisir sa marque. La solidité et la longévité peuvent aller du simple au double, voire reposer sur des écarts encore plus conséquents. En soi, il faut généralement compter une petite centaine d’euros à l’unité.

De même, la destination de certains big bags peut être spécifique. Parmi les usages les plus courants, nous trouverons le recueil des déchets de construction en mélange ou encore les encombrants. Mais il faut également y ajouter les déchets verts, les gravats et les éléments recyclables. À l’heure où le respect de l’environnement est une préoccupation majeure des citoyens et où le tri sélectif n’est pas encore général, afficher auprès de ses clients ou prospects un traitement responsable des déchets peut s’avérer déterminant.

Comment bien utiliser son big bag ?

Le premier réflexe à avoir, en amont de l’acquisition, est d’éviter les mauvaises économies, c’est-à-dire celles qui n’en sont pas vraiment. Un big bag de mauvaise qualité ne vous permettra pas de l’utiliser comme vous le voudriez. Parallèlement, il vous faut respecter les caractéristiques techniques des produits, y compris en ce qui concerne leur destination.

La plupart des big bags de qualité ont une capacité d’un mètre cube et d’une tonne et demie (1 500 kg). Attention à ne pas jouer les apprentis sorciers en voulant dépasser ces limites ! Ensuite, ne placez jamais un big bag trop loin de la route (pas plus de deux mètres) : plein, il pourrait vous causer bien du souci.

Un big bag doit enfin être loyalement utilisé. En effet, il sera impardonnable – en sa présence – de laisser un chantier jonché de détritus et de gravats. Les big bags ne laissent donc aucune place à la médiocrité, et ce dans tous les domaines.

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline