Tech

L’intelligence artificielle s’invite dans les parcs nationaux

Source : Pixabay. L'intelligence artificielle pour combattre le braconnage.

Qu’ont en commun les drones, les chiens et les anciens combattants ? Ils ont tous été utilisés dans la lutte contre le braconnage et le trafic d’espèces sauvages, et ont fait la une des journaux en Afrique. Désormais, c’est le tour de l’intelligence artificielle.

Les défenseurs de l’environnement collaborent avec des informaticiens dans l’espoir que la technologie de l’IA puisse les aider à lutter contre les braconniers décimant les populations fauniques mondiales. L’université de Cornell a annoncé cette semaine que son projet « Elephant Listening », qui permet de suivre l’évolution des éléphants dans les zones protégées africaines, a commencé à obtenir des résultats prometteurs.

L’IA pour soutenir des bonnes causes

Ce projet a été réalisé en partenariat avec la start-up PEL, spécialisée dans l’intelligence artificielle. Cette société a utilisé des dizaines de capteurs acoustiques pour suivre le mouvement des éléphants dans leur habitat naturel. Ils ont pu surveiller à distance les troupeaux d’éléphants situés dans le parc national Nouabalé-Ndoki en République démocratique du Congo.

Voici une vidéo en anglais montrant le potentiel de l’intelligence artificielle :

Cette technologie permet d’informer les gardes du parc qui utilisent ces données pour identifier les endroits où les éléphants se rassemblent et les braconniers. Par ailleurs, le processus de collecte des données audio, d’analyse des fichiers et de reporting peut prendre jusqu’à trois ou quatre mois.

L’intelligence artificielle au service de la conservation des animaux

Les personnes en charge de ce projet espèrent utiliser l’apprentissage automatique et les réseaux pour transférer l’accès aux données plus facilement. Cela permet en outre de réduire considérablement le temps nécessaire à l’analyse de celles-ci.

Le directeur de PEL, Peter Wrege, décrit le développement des outils d’IA comme étant essentiel au travail de conservation. Ce projet a duré plus de trois ans. La start-up a été financée récemment par Microsoft. Toutefois, l’utilisation d’outils d’IA a encore beaucoup de chemin à faire pour aider les écologistes et les gardes forestiers à faire face aux problèmes rencontrés sur le terrain.

Source :

Quartz

Share on Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Faites confiance à l’agence e-marketing Web Artem Paris pour la conception de votre stratégie marketing digitale.
innastudio.com

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline