La start-up française Doctolib a annoncé en septembre le lancement d’une solution de consultation médicale en ligne sur sa plateforme en 2019. La société tire parti des récents changements juridiques qui rendent enfin la télémédecine légale en France. Doctolib est un marché associant des patients et des praticiens de la santé.

La plateforme compte actuellement 70 000 praticiens et 1 400 institutions médicales en France et en Allemagne. Chaque professionnel de la santé paie un abonnement de 109 euros par mois pour accéder au service.

Une solution beaucoup plus pratique et rapide

En remplaçant votre calendrier par Doctolib, vous gagnez énormément de temps. Vous n’avez plus besoin de prendre le téléphone à tout moment et de dire quand vous êtes disponible ou non. Le site Web et votre agenda sont parfaitement synchronisés. Et désormais, tous les praticiens peuvent éviter les consultations physiques.

Voici la présentation de ce service :

S’ils commencent à accepter les rendez-vous de télémédecine, les patients pourront les prendre à distance. La société a testé le nouveau service avec 500 praticiens. Après avoir configuré la plateforme, les patients peuvent commencer une discussion vidéo au moment de la consultation avec leur médecin. Une fois l’appel terminé, les patients paient sur le site Web de Doctolib. Une fois cette étape franchie, ils pourront obtenir leurs ordonnances via leurs comptes utilisateurs.

Comment se passe les transactions ?

La start-up vend plutôt ces services sous forme d’add-on. Les praticiens peuvent choisir de payer 79 euros par mois en plus pour accepter les rendez-vous à distance. C’est un excellent moyen d’augmenter les résultats de la société et de proposer une expérience homogène pour toutes les personnes concernées.

Les praticiens peuvent accepter les appels vidéo depuis l’interface de Doctolib et les patients ne doivent pas utiliser un autre service. Ces consultations sont conformes au système de santé national français. Les patients sont remboursés par la Sécurité sociale. Mais il y a des restrictions légales. En particulier, vous ne pouvez pas prendre rendez-vous à distance et être remboursé si le médecin ne vous connaît pas déjà.

Source :

TechCrunch

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici