Eco

L’avenir du sac en plastique semble tout tracé !

Les écologistes font la guerre aux sacs en plastique. En effet, ces déchets sont une véritable catastrophe pour la Planète, et il semble pourtant bien difficile de s’en passer. Pourtant, des ingénieurs chiliens semblent avoir trouvé une solution en inventant un sac en plastique qui se dissout dans l’eau.

La belle idée du Solubag

Les ingénieurs ont travaillé dur pour créer ce sac en plastique pas tout à fait comme les autres. En effet, ils ont inventé le Solubag. Il s’agit d’un sac de shopping dont la texture est identique à celle des sacs en plastique. Cependant, ils sont parfaits pour l’environnement et se dissolvent en quelques secondes sans polluer l’eau.

C’est une véritable alternative aux sacs en plastique donc qui a été inventée. Le sac Solubag utilise du calcaire au lieu du pétrole, ce qui permet donc à ce dernier de fondre dans l’eau. C’est une tout nouvelle formule chimique qui rend ce sac unique en son genre, comme l’a expliqué l’un des chercheurs responsables du projet : « Que se passe-t-il lorsque le sac entre en contact avec l’eau – l’oxygène présente dans l’eau (H2O), entre dans la chaîne de notre sac (la chaîne de polymère), en extrayant l’hydrogène. Par conséquent, il ne reste que le carbone et certains éléments que nous avons ajoutés à la formule et qui ont tous été approuvés par la FDA (Food and Drug Administration). »

Une innovation stratégique

Cette découverte est fondamentale pour l’avenir du plastique dans le monde. C’est un produit qui est déclinable à l’infini et qui ne concerne donc pas uniquement les sacs : « Les brosses à dents, les couteaux et tous les produits en plastique peuvent être fabriqués avec ce matériau. Ils peuvent bénéficier du même usage que celui des produits en plastique traditionnel. La seule différence est qu’ils se dissolvent. »

Voilà pourquoi cette découverte est essentielle et intéresse d’ores et déjà bien du monde. Il faut savoir que les sacs en plastique sont maintenant payants dans plus de 60 pays du monde, et que les pouvoirs publics incitent les consommateurs à recycler ces derniers. Mais c’est une évolution très compliquée ! Donc, cette solution imaginée par les ingénieurs chiliens pourrait être une solution intéressante… A suivre !

Source :

Enviro2B

Suivez-nous !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline