Le cristal agrémente les bijoux « fantaisie » d’une touche d’élégance en leur offrant l’éclat des pierres précieuses. La collection de bijoux unisexes, tendances et raffinés Michael Vessiere Bracelet porte des ornements en cristal de première qualité, façonnés par des spécialistes de la Cristallerie Baccarat, sis dans la cité du cristal, en Lorraine. L’atelier travaille le cristal depuis 1764 et il est notamment reconnu pour avoir équipé la cour de ses splendides services de verrerie à l’époque de Louis XVIII.

Le cristal : qu’est-ce que c’est ?

Le cristal est en fait du verre travaillé, présentant un taux de concentration en plomb d’au moins 24 %, lui conférant un aspect étincelant. Le cristal se distingue par son indice de réfraction supérieur ou égal à 1,545. Le cristal s’obtient, donc, à partir d’un procédé chimique spécifique qui requiert la maîtrise de techniques particulières dont le soufflage du verre, l’assemblage, le sablage, la gravure, le polissage, le bain à l’acide.

La cristallerie a été introduite en France en 1767. La technique a été utilisée à la verrerie de Münzthal, en Lorraine, rebaptisée Cristalleries de Saint-Louis vers 1815, après une reconversion complète dans la production de cristal. Le cristal est utilisé dans la fabrication d’objets de décoration comme des lustres, des pièces de table et notamment des services de verrerie de luxe ainsi que dans l’ornement de bijoux.

Le cristal en joaillerie

Le cristal intègre toutes les caractéristiques esthétiques d’une pierre précieuse, à savoir l’éclat et la densité. Cette matière est façonnée également suivant les mêmes procédés que les tailleurs utilisent pour travailler les pierres précieuses. Le cristal peut être soumis à un traitement spécial pour s’imprégner de la couleur d’une pierre précieuse spécifique.

Tous ces critères en font un élément idéal pour orner les bijoux de fantaisie et leur offrir un caractère chic et distingué, en plus d’un éclat comparable aux parures décorées de pierres précieuses.

Le cristal de Lorraine, les champions de l’Art verrier :

Dans la fabuleuse histoire du verre et du cristal, la France s’impose à partir du XVIIIe siècle. C’était d’abord le verre de Murano qui fascinait toute l’Europe, puis le cristal de Bohême s’est imposé comme l’un des plus purs au monde. En 1764, la création de la cristallerie Baccarat, suite aux fermetures des salines de Rozelière, marque un tournant. Suivront de grands champions comme la cristallerie Daum, la cristallerie Lalique, ou encore la verrerie royale de Saint-Louis. Toutes ces manufactures sont établies en Lorraine, terre d’accueil des verriers. Au XVe siècle, les premiers verriers voyageaient suivant les ressources. Pour alimenter les fours, le bois était le meilleur combustible. La Lorraine, riche d’immense ressource en bois, était un lieu privilégié. Dès 1448, le duc de Lorraine, désirant développer la région économiquement, décide de tout faire pour faciliter cette industrie verrière. Ainsi, il octroie divers privilèges aux verriers comme le droit de prélever les matières premières à titre gratuit, mais aussi celui d’exemption d’impôts.

Une ville va se démarquer dans l’aventure de l’art verrier, c’est Nancy. Suite à l’annexion de l’Alsace-Lorraine en 1871, une grande partie de la population des territoires annexés migre vers Nancy, qui voit sa population doubler en dix ans. Capitaux, main d’oeuvre et artistes permettent une formidable croissance de la ville. L’Art nouveau, qui débute en 1890, créait un foisonnement décoratif dans une ambiance propice, de bonheur, de croissance. Des artistes verriers mondialement reconnus vont éclore dans ce qu’on appelle le berceau de l’Art nouveau : Émile Gallé, Antonin Daum, les frères Muller … Aujourd’hui, le cristal français s’est imposé comme une référence absolue, riche d’une tradition qui se perpétue encore de génération en génération.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !