Malgré sa beauté aussi bien physique que fonctionnelle, le corps humain est voué à mourir tôt ou tard. Ceci est en grande partie dû à la détérioration des organes internes qui au bout de 50, 60, 70, 80 ou 90 voire 100 ans de bons et loyaux services sont susceptibles de lâcher et de fonctionner avec moins d’efficacité que par le passé. Dans certains cas de figure il est possible de régler le problème en greffant des organes. Cependant que se passe-t-il si jamais la vie du patient est en danger et qu’aucun organe n’est disponible ?

Dans le cas du cœur, pour la première fois de l’histoire des chercheurs ont réussi à transplanter des cellules cardiaques chez l’Homme. C’est une révolution pour la santé.

La transplantation de cellules cardiaques, la solutions aux cardiomyopathies

L’une des principales causes de la défaillance du cœur n’est autre que la cardiomyopathie. Il s’agit d’un groupe de maladies qui sont caractérisées par la perte d’efficacité des myocytes qui composent le muscle cardiaque. Ce muscle fonctionne donc moins bien et le cœur ne pompe plus suffisamment de sang pour assurer le bon fonctionnement général de l’organisme.

Chirurgie cardiaque – Crédits photo : Wikimedia Commons

Bien souvent si ce phénomène peut être résolu en ralentissant le cœur ou en modifiant sa synchronie fonctionnelle par des moyens médicamenteux ou chirurgicaux, il n’en demeure pas moins qu’à la longue le patient ressentira forcément des signes de fatigue de son coeur. Raison pour laquelle les chercheurs s’attelaient à mettre sur pied une technique de transplantation de cellules cardiaques.

Celles-ci remplaceront les cellules endommagées dans le cœur sans besoin aucun de recourir à des transplantations d’organe entier ou des moyens chirurgicaux et médicamenteux lourds et aux conséquences connues sur le long cours.

Alors que la recherche à ce sujet patinait depuis quelques années déjà, des chercheurs et médecins Japonais ont annoncé en fin de semaine dernière avoir réussi à transplanter pour la première fois des cellules cardiaques humaines cultivées en laboratoire, sur l’Homme.

Source :

Japan Times

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici