Notre planète souffre, notre planète suffoque, notre planète a du mal désormais à se régénérer et à produire toujours plus de ressources pour ses 8,5 milliards d’habitants. C’est un amer constat qui est pourtant le fruit de nos activités humaines, notamment l’extraction du pétrole, et son usage comme carburant pour les voitures. Fort heureusement, les énergies renouvelables ont pris le dessus désormais et représentent pratiquement 100 000 milliards de bénéfices probables, qui sommeillent dans les tiroirs des politiques.

Les énergies renouvelables, nouvelle bulle économique ?

D’après un rapport émis par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, les investissements sur le marché des énergies vertes pourraient bien rapporter de très gros sous et générer des millions d’emplois directs et indirects.

Panneau solaire/Source : Pixnio

L’IRENA en est arrivé à la conclusion qu’il est primordial, vital même pour notre planète comme pour notre économie, de faire progresser les énergies renouvelables. D’après l’agence non gouvernementale, il s’agit là d’une opportunité qui nous permettra d’atteindre les objectifs climatiques internationaux. Le tout en stimulant la croissance économique et en créant des millions d’emplois de par le monde. Sans oublier bien-sûr l’amélioration du bien-être humain d’ici 2050.

Cependant, l’agence souligne notamment le fait qu’il faille pour atteindre ce dessein, investir quasiment la bagatelle de 19 000 milliards de dollars. Un investissement colossal qui ne générerait pas moins de 100 000 milliards de dollars de bénéfices nets. De plus, l’IRENA prétend que la relance économique pourrait bien venir du secteur des énergies renouvelables au lendemain de la crise du COVID-19. Chaque dollar investi rapporterait entre 6 et 8 dollars.

Des millions d’emplois créés

L’autre conséquence positive des investissements dans les énergies renouvelables n’est autre que la création de millions d’emplois directs et indirects.

Pixabay – markusspiske

Dans le détail, l’IRENA parle tacitement de près de 42 millions d’emplois à travers le monde. Un nombre non négligeable, qui pourrait bien combler de déficit budgétaire + diminuer le chômage dans pléthore de pays. En outre, l’industrie des énergies diminuerait de 70 à 80 % ses émissions propres de gaz à effet de serre.

Source :

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici