Faire évoluer sa carrière dans une société de l’image passe aussi par le développement de son personal branding, a fortiori si on décide de créer sa propre entreprise. Après tout, on n’a pas deux occasions de faire une première bonne impression et, il faut le dire, il est probable que vous soyez vue avant d’être entendue par vos futurs prospects. Dans leurs recherches d’emploi, nombre de personnes entendent cette phrase : « vous ne savez pas vous vendre ». Entrepreneure, vous ne pourrez pas vous le permettre. S’il est regrettable que les compétences ne soient pas suffisamment appréciées si la mise en valeur de celles-ci n’est pas tout à fait conforme aux attentes en termes d’apparences, il est aujourd’hui heureusement possible d’être aidée pour améliorer ce point précis. Détail pour certaines, véritable handicap pour d’autres, renvoyer l’image de ce qu’on attend de vous est un atout qu’il faudra développer.

Personal branding

Le personal branding ou marketing personnel consiste dans la mise en valeur de ses compétences, son positionnement et son image, soit tous vos petits plus, pour un public visé, ici votre réseau professionnel.

L’idée est donc de considérer votre personne et son image comme une marque que vous allez devoir promouvoir. Si cela semble évident pour les services que proposera votre entreprise, cela doit le devenir pour vous-même, car comme pour le marketing d’un produit, vous allez devoir cerner votre cible, ses attentes, et l’inspirer pour la convaincre. On pourra d’ailleurs citer Jeff Bezos, le CEO d’Amazon pour illustrer ce propos : « votre marque est ce que les autres disent de vous quand vous n’êtes pas dans la pièce ». Ne l’oubliez plus, vous êtes une marque, vous êtes même votre propre marque.

Dans le cas présent, cela passera dans un premier temps par deux canaux principaux : le contact humain (physique ou à distance) et les réseaux sociaux.

Ainsi, si vous êtes gothique au style très assumé et décidez de travailler dans la finance, il est hautement probable que vous deviez revoir votre dress code, alors que si vous choisissez de travailler dans un milieu créatif ou artistique, cela pourrait ne pas être nécessaire, voire être atout dans certains cas.

Une fois ce constat fait, il faut maintenant s’intéresser à la manière de procéder et aux personnes qui pourront vous inspirer ou vous aider.

Coachs et influenceuses

Les créatrices de contenu, ou influenceuses, dans la mode ne manquent pas et nombre d’entre elles sont de bons exemples de gestion d’image personnelle. Elles ciblent une audience, adoptent une ligne éditoriale (leur manière de s’adresser à cette cible), produisent régulièrement du contenu de qualité (en fonction de leurs objectifs et de leur cible), et associent ainsi une certaine image, une idée, à leur nom. Comme influenceuse et blogueuse spécialisée dans l’image de la business ou working woman, on pourra citer Lynn Mikolajjczak dont la carrière même pourra en inspirer certaines.

Pour un suivi beaucoup plus personnel, alliant esthétique et psychologie, on pourra citer l’exemple des coachs en image personnelle et professionnelle. Non seulement ces professionnels dispensent leurs conseils de façon individuelle et peuvent vous accompagner tout au long de votre démarche, mais elles organisent également des formations groupées, rendant leurs conseils plus accessibles au plus grand nombre. Lorsqu’on souhaite se lancer dans la vie active, l’entrepreneuriat ou changer de métier, et faire correspondre son image à ses ambitions, ce type de service peut aider celles et ceux qui ne savent pas comment impacter positivement leur apparence.

Services de personal shopping

Si vous êtes déjà consciente de l’image que souhaiteriez rendre et qu’il ne vous manque que quelques conseils pour bien choisir la partie vestimentaire, les services de personal shopping se développent et se démocratisent même grâce aux nouvelles technologies.

Personal shopper n’est pas un nouveau métier. Il s’agit simplement d’un conseiller de vente qui est spécifiquement dédié à un client. Ils peuvent être salariés de grands magasins, faisant partie d’une offre de services spécifiques, ou freelance. Si ce type de services était autrefois limité au cadre des marques de luxe s’adressant à leurs meilleurs clients, il vous est désormais accessible.

Ainsi certaines enseignes mettent en place des opérations éphémères pour leurs clients sur simple inscription et aujourd’hui des entreprises et startups se sont également emparées du marché.

Neatty. Fondée en 2017, Neatty est la première plateforme collaborative mettant en relation des personal shoppers professionnels et des particuliers. On y trouve sur base de critères géographiques et de ses objectifs, son personal shopper. Ensuite, on réserve et paye en ligne le nombre d’heures qu’on souhaite, puis on planifie son rendez-vous shopping. Dès 15 € de l’heure, ces freelances mettent leurs connaissances et savoir-faire à votre disposition, mais il faudra encore à partir de là financer les achats.

Plusieurs startups américaines et européennes reposent sur un système relativement commun. A une époque où les femmes actives manquent de temps pour le shopping en magasin et trouvent rapidement les limites de l’e-commerce (tailles et coupes trop variables et souvent inadaptées, déception en touchant le tissu, ruptures de stock et frustration…), ces marques envoient à leurs clientes une box contenant une sélection de vêtements. Ceux-ci ont été choisis sur base de renseignements donnés par la cliente à la création de son compte.

La malle française. Pionniers en France sur ce marché de personal shopping pour femmes, cette startup française a été crée en 2014. Leur business model repose sur les ventes des pièces envoyées aux utilisatrices du service. Après un entretien téléphonique de 10 minutes, une sélection de 12 articles par des stylistes professionnels est envoyée chez l’utilisatrice. Le service est gratuit, sans abonnement, sans obligation d’achat, à la demande donc, et les frais de ports sont offerts.

Lookiero. Concurrent direct de La Malle Française, Lookiero est une startup espagnole fondée en 2015. Alliant ici l’expertise humaine à un algorithme développé par la marque, la startup propose un service entièrement en ligne. A l’aide d’un questionnaire rapide, la cliente crée son profile et y renseigne son style et ses préférences, ses caractéristiques physiques, ses attentes et besoins, et peut même laisser des informations supplémentaires à destination des personal shoppers. A une fréquence choisie, une box contenant 5 articles est envoyée à la cliente. Les frais de port aller-retour sont gratuits, et le service de personal shopping facturé 10 € est déduit du prix de la commande si la cliente conserve au moins un article. Une réduction de 25 % y est même ajoutée si la cliente conserve tous les articles.

Pour développer cet algorithme et assurer sa croissance en Europe, Lookiero a su attirer les investisseurs. Si dans le cas d’une startup de ce type, les levées de fonds se comptent en millions d’euros, il est heureusement possible d’obtenir des financementsmoins ambitieux pour les entreprises au travers de prêts professionnels.

Vous avez donc maintenant, on le souhaite, tous les outils en main pour gérer votre personal branding et ainsi développer votre activité entrepreneuriale.

Recevez les idées de business du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici