Santé Tech Téléphonie

Un jeu en réalité virtuelle qui adopte une nouvelle approche dans la recherche sur la maladie d’Alzheimer

Pxhere

Sea Hero Quest suit les premiers signes potentiels de démence. Ce jeu en réalité virtuelle (VR) propose deux minutes de gameplay équivalent à cinq heures de recherche en laboratoire.

Utiliser la réalité virtuelle pour approfondir les recherches

La création constante de nouvelles technologies pour appuyer les recherches sur certaines des maladies les plus décourageantes se révèle révolutionnaire. La démence est l’une des maladies les plus étudiées grâce à l’apparition de nouvelles technologies. D’ailleurs, la VR fait partie intégrante de la recherche qui a mené à en savoir plus sur la démence et le jeu pour smartphone Sea Hero Quest espère contribuer à cette connaissance. Malgré le fait que le jeu soit disponible depuis plus d’un an, les développeurs ont récemment publié une version en VR qu’ils espèrent apporter des informations supplémentaires. Alzeimer’s Research UK, Deutsche Telekom et des scientifiques de l’University College of London et de l’University of East Anglia ont crée cette application en réalité virtuelle pour aider les chercheurs à comprendre en détail comment le cerveau navigue dans l’espace. Il s’agira de ressembler une base de données géante sur la navigation spatiale humaine. Cette version VR permettra aux scientifiques de suivre encore plus de réactions subtiles et détaillées, telles que les mouvements des yeux.

Voici la bande annonce du jeu Sea Hero Quest.

Un gain de temps et d’argent

Il est important de noter qu’il y a un nouveau cas de démence toutes les trois secondes, et les presque trois millions de personnes qui ont joué à Sea Hero Quest à ce jour font partie de la plus grande expérience sur la démence jamais réalisée. En effet, en jouant au jeu pendant deux minutes, les utilisateurs génèrent la même quantité de données que les scientifiques ne réussiraient à réunir qu’après cinq heures d’expérimentation en laboratoire. Jusqu’à maintenant, les recherches ont révélé que les capacités de navigation spéciales commencent à diminuer à partir de l’âge de 19 ans et il existe des différences fondamentales entre hommes et femmes.

Maintenant, comment les applications en VR pourraient-elles contribuer aux recherches concernant les maladies incurables ?

T-Mobile

Source :

Springwise

Share on Pinterest


Abonnez-vous à la newsletter, c'est gratuit et enrichissant !

La newsletter vous permet de recevoir chaque mardi et jeudi par email, les dernières innovations et idées de business publiées. Nous n’utiliserons jamais votre email à des fins publicitaires – Garantie sans SPAM.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Rejoignez-nous sur Facebook !

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters
Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline