Education

TestWe, une start-up digitalisant les examens

Pixnio, instructeur élaborant un sujet

On ne compte plus les critiques du système scolaire français ! Le système APB, qui dysfonctionne, les examens du baccalauréat avec des fautes dans les sujets… le système scolaire français est très en retard sur l’aspect numérique. TestWe propose de corriger cela !

Passer de la copie papier à la copie numérique

Le duo stylo/papier est toujours une référence en France malgré le désir qu’à l’Education Nationale de changer ça. Le passage à l’évaluation numérique est une opportunité à la fois pour réduire le nombre de fautes sur les sujets d’examens, mais également d’automatiser les processus de correction. C’est une réelle opportunité pour l’Etat français de diminuer ses coûts.
La France a fait l’expérience de la correction automatique pour les candidats au baccalauréat à l’étrange en 2016, et l’expérience fut efficace.

L’informatique dès le plus jeune âge, Pixabay

TestWe est là pour révolutionner le système d’examen français

Clément Régnier et Charles Zhu, fondateurs de TestWe, proposent un système permettant de simplifier et dématérialiser le système d’évaluation scolaire. Ce processus se déroule en 4 étapes : premièrement les sujets sont élaborés sur le site de TestWe par les instructeurs. Ensuite les sujets sont conservés dans une base de donnée hors-connexion, dite “offline”. Le jour de l’examen, ils sont automatiquement envoyés au élèves puis la correction s’effectue automatiquement grâce à l’algorithme de TestWe.

La plateforme web hébergeant l’application est développée de manière à ce qu’un instructeur puisse facilement éditer son sujet d’examen. La plateforme prend également en charge le contenu multimédia permettant la diffusion d’une vidéo, d’une bande son ou encore une ou plusieurs illustrations.

Un logiciel d’évaluation est proposé aux candidats qui est automatiquement synchronisé avec TestWe, cependant la connexion Internet n’est pas requise évitant ainsi la triche.

La Grande Ecole de Management Esa Liban s’est essayée à l’application de la start-up française. Elle a avancé les résultats suivant : 50 heures réassignes à d’autres tâches pour son personnel, 25% d’économie sur ses examens ainsi que 2100 feuilles de papier en moins pour la poubelle.

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mardi et jeudi, recevez les nouvelles idées de business par email. 100% garantie sans spam.

Voir les anciennes newsletters

Partenaires

Abonnez-vous à la newsletter de mardi et jeudi, c'est gratuit et enrichissant !
+ +
Inline
Inline